Intéressant

Oenothère - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

Oenothère - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée


Oenothère, plutôt oenothères

Il n’existe pas une œnothère mais des oenothères, érigées ou rampantes, à grandes fleurs, ou bien petites, basses ou haute de près d’un mètre, aux souches pivotantes ou drageonnantes, elle est parfois aussi appelée onagre. Cette espèce à floraison estivale de mai à septembre – Oenothera spp – propose donc de nombreuses différences également en tailles et couleurs. Elle se ressèment naturellement très facilement la rendant parfois envahissante. Elle se sente bien dans les sols sec, caillouteux, pierreux et résiste bien aux périodes de sécheresses telles que nous allons en connaître de plus en plus souvent.

Nom botanique :

• Oenothera spp

Info plante :

• Cycle : Plante vivace (certaines variétés sont bisannuelles)
• Feuillage : Caduc
• Rusticité : Plante rustique (-28°C)
• Famille : Onagracées, Onagraceae
• Port : Rampant ou port érigé
• Exposition : Soleil
• Sol : Sol drainé et poreux
• Semis : Mars – avril
• Plantation : avril – mai
• Floraison : Juin à octobre
• Enracinement : racine ou parfois rhizome
• Zone de culture : Zone 6 voir cartes de rusticités : France ou Québec
• Origine : Amérique du Nord – Amérique centrale
• Plante mellifère : Oui
• Plante comestible : Non

Particularités :

• Belle et généreuse floraison.
• Croissance assez rapide.

Quels avantages au jardin de l’oenothère ?

• On peut la cultiver dans tous les sols drainants.
• Elle résiste bien à la sécheresse.
• Elle se développe bien en sol caillouteux

Quelle exposition ?

Soleil

Quel sol ?

• Sol drainé, poreux, caillouteux

Méthode de multiplication des oenothères ?

• Semis

Quand planter ?

• En pleine terre (repiquage) : dès, avril et mai.
• En conteneur : mai-juin.

Quand semer oenothera ?

Sous abri chaud (15-20°C) : de février à avril
En pleine terre : d’avril à juillet

Comment semer l’œnothère ?

Sous abri :

• Remplissez une mini serre, une caissette ou même des pots de terreau pour semis de bonne qualité.
• Les pastilles coco sont très adaptées aux semis de l’œnothère.
• Arrosez.
• Semez les graines en surface.
• Couvrez les semis afin de garder un taux d’hygrométrie important.
• pour activer la germination.
• Conservez le terreau humide jusqu’à la levée.
• Aérez régulièrement les semis pour éviter la fonte des semis.
• Repiquage en avril ou mai selon la région.

Semis en pleine terre :

• À partir d’avril ou mai selon la région,
• Dans un sol bien préparé.
• Les mottes de terre doivent être réduites.
• Ajoutez du terreau et du compost bien décomposé.
• Si votre sol est trop riche ajoutez lui du sable.
• Arrosez bien le sol
• Semez les graines – clair – recouvrez d’un peu de terrreau
• Plombez légèrement.

Quand planter ou repiquer les plants d’œnothère

• À partir du mois de mai ou avril dans les régions chaudes.
• Dans les sols lourds attendre mai voire juin selon la météo.

Comment ou repiquer les plants d’oenothera :

• Faites un trou dans la terre un peu plus grand que la motte du conteneur.
• Séparez les plants d’une cinquantaine de centimètres.
• Grattez le tour de la motte pour libérer les racine.
• Ajoutez un peu de terreau au fond du trou.
• Dans les sols lourds, allégez la terre avec du sable.
• Placez les oenothères en conteneur.
• Rebouchez et tassez.
• Arrosez.

Entretien des oenothères :

• Attention aux limaces et escargots lors de l’apparition des jeunes plants.
• Pendant la période de floraison, si le temps est à la sécheresse, arrosez de temps à autre, la plate n’y est pas sensible mais la récolte sera moins bonne si la plante n’est pas… Hydratée.

Floraison :

• Floraison de l’oenothère apparaît de juin et dure jusqu’à octobre.
• Comme nous le notions en introduction, il n’existe pas une œnothère mais des oenothères.
• Certaines au grandes fleurs jaunes parfois roses ou blanches en coupe évasée souvent décrites comme sauvages.
• D’autres plus petites, plus élégantes, rose ou blanche, un peu plus basses, plus fines, inonderont votre jardin de leur parfum.
• Les fleurs fanes très vite, leur durée de vie est d’une journée, mais elles se succèdent en grand nombre tout au long de la saison.

Variétés :

• Oenothera Fructicisa : tige érigées et fuillage panaché
Œnothère Speciosa : plante couvrante et fleurs au dessus des coussin, très parfumée, rose nervurée.
Oenothère Sulfurea : aux fleurs jaunes pâles aux touches de pourpre lorsqu’elle est encore en bouton. Elle ont la particularité d’avoir une couleur qui évolue quand elle devient mature puis fane en allant du jaune au rouge.
Oenoth. African Sun : aux fleurs « coquelicot » jaune d’or, magnifiques.

Que planter avec oenothère ?

• Plantez l’œnothère avec des lavandes, des népétas, des carlines…

Utilisation au jardin :

Au jardin : en rocaille pour les variétés basses et couvrantes, en massifs pour les variétés d’oenothère hautes. Et encore sur un talus, un muret, entre les pierres…
• Sans jardin :
en grand pot de 40 cm au moins.

Fiche rapide oenothère :

Photo – Photography of Oenothera speciosa,taken in Odaiba, Tokyo, Japan, by デイジー under creative commons licence : CC-BY-SA-2.5

Résumé

Nom de l'article

Œnothère, variétés tous jardins

Description

Il n'existe pas une œnothère mais des oenothères, érigées ou rampantes, à grandes fleurs, ou bien plus petites, basses ou hautes de près d'un mètre, aux souches pivotantes ou drageonnantes, à floraison sauvage ou plus raffinée. Œnothera est une espèce à floraison estivale de mai à septembre, elle permet de nombreuses utilisations et associations aux jardins ensoleillés aux sols pauvres...

Auteur

Nom de l'éditeur

Jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


9 plantes rampantes couvre-sol

Certains endroits de nos jardins sont parfois un peu dégarnis, ou semblent un peu vides, au point que nous cherchions à les cacher ou à les combler ! Le moyen le plus simple et judicieux pour camoufler ces petits coins de nature paresseuse est de semer sur les surfaces concernées des plantes rampantes couvre-sol.

Ces végétaux s'étendront sur vos parterres sans prendre trop de hauteur et pourront même parfois former, dans le temps, de jolis tapis de couleurs et reliefs divers. Ils éviteront aux mauvaises herbes, par la même occasion, de trop prospérer ! Zoom sur 9 de ces plantes auxquelles vous n'auriez peut-être pas pensé.

Guides, modèles de lettre, fiches pratiques. On vous laisse la carte. Faites votre choix !


Oenothère - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

Affichage de 1–18 sur 33 résultats

Plante aromatique vivace

Couleur fleur : Blanche

Couleur feuillage : vert

Floraison :mai à juin

Type de feuillage : Persistant

Exposition : Soleil à ombre

Type de sol : Ordinaire à léger et frais à humide

Partie consommable :Le feuillage et les fleurs

Rusticité : Très Bonne -20°C

Plante mellifère : oui

Godet de 8cm

Plante aromatique vivace

Couleur fleur : Jaune

Couleur feuillage : vert bleutée

Hauteur : 80/120cm

Floraison : Août à sept.

Type de feuillage : Caduc

Exposition : Soleil

Type de sol : Drainé à léger et frais

Forme : Arbustive

Densité : 2 au m²

Parfum : oui

Croissance : Rapide

Partie consommable : Le feuillage

Rusticité : Très Bonne -20°C

Utilisation : Bordure, massif et en pot

Plante mellifère : oui

Protéger en hiver paillage : non

Godet de 8cm

Plante aromatique annuelle et médicinale

Couleur fleur : Blanche

Couleur feuillage : vert

Semis : Printemps à 10°C

Floraison : Août à sept.

Type de feuillage : Caduc

Exposition : Soleil et mi-ombre

Type de sol : Drainé à léger et frais

Partie consommable : Le feuillage

Rusticité : Très Bonne -20°C

Plante mellifère : oui

Protéger en hiver paillage : annuelle

Godet de 8cm

Couleur feuillage : vert

Utilisation : au potager et en pot

Hauteur : 100 cm

Floraison : Août à sept.

Type de feuillage : Caduc

Exposition : Soleil

Parfum : non

Type de sol : Drainé à léger et frais

Forme : Érigée

Densité : 2 au m²

Parfum : non

Croissance : Rapide

Plante mellifère : oui

Protéger en hiver paillage : non

Partie consommable : les racines

Rusticité : Très Bonne -20°C

Godet de 8cm

Plante aromatique vivace

Couleur fleur : Blanche

Couleur feuillage : vert

Hauteur : 30 cm

Floraison : juin à août

Type de feuillage : Semi persistant vert

Exposition : Soleil à mi-ombre

Type de sol : Ordinaire à frais

Forme : Hérissée

Densité : 3/4 au m²

Parfum : oui

Croissance : Moyenne

Partie consommable : Le feuillage,les fleurs,les tiges

Rusticité : Très Bonne -20°C

Protéger en hiver paillage : non

Plante mellifère : oui

Utilisation : massif, potager, en pot


Inventaire flore

Inventaire botanique de Montbazin

Les garrigues, vastes jardins sauvages sont les témoins actifs de notre lointain passé. En les conservant nous entretenons avec respect, la mémoire de nos ancêtres. Les nombreuses graminées qui bordent les chemins étaient déjà là au néolithique et les quelques haies d’arbres, de sous-arbres ainsi que les murettes en pierre marquent l’emplacement d’anciennes cultures agricoles ou pâturages, servant par la même occasion de coupe vent et de bois de chauffe. N’oublions pas que le Languedoc jusqu’à la Révolution Française étaient le grenier à blé du royaume. Quand aux terres marécageuses, comme dans le fond de Valfalis, elles servaient de pâtures aux vaches et aux chevaux. Elles furent ensuite asséchées pour y planter des vignes.

Cette végétation ne sert pas uniquement à nourrir l’homme ou l’animal. Elle les accompagne depuis la plus haute antiquité. Les garrigues méditerranéennes contiennent une multitude de plantes médicinales. Se faire soigner par un médecin au XVIII ème siècle est onéreux et aléatoire, de plus peu d’entre eux pratiquent dans les campagnes. La médecine n’en est qu’à ses balbutiements et les paysans préféraient se tourner vers les moines, herboristes et rebouteux détenteurs du savoir des anciens. Parmi les plantes les plus utilisées il y en a quelques unes aux multiples propriétés et nombreuses sont celles qui soignent maladies de la peau, maladies vénériennes, organes, système sanguin, maladies féminines, blessures et fractures, piqûres d’insectes, et également contre poison. Au moyen-âge, le thym est mis dans l’eau du bain des lépreux pour désinfecter leurs plaies.

Nous voyons ici qu’une flore très riche est à notre portée, la connaître c’est la préserver. L’archéologue et le botaniste croisent sur ces terres à demies sauvages éthologues, lépidoptéristes, ornithologues, entomologistes et autres naturalistes, avides de rencontrer le sujet rarissime qui permettra d’assouvir leur passion. La section botanique de Sète et les écologistes de l’Euzières ne manquent pas de nous rendre une visite botanique au printemps.

Je tiens à remercier Monsieur le botaniste en chef du jardin des plantes de Montpellier qui m’a apporté son aide et son immense savoir, afin que nous puissions jeter un regard différent sur notre environnement patrimonial.

Plantes présentées par ordre alphabétique de leur nom latin
Un index des noms communs des plantes figure en fin de liste
Photographies réalisées à Montbazin par Monique Rousseau en 2014 et 2015
Cliquer sur la photo pour afficher la plante
.

AEGILOPS OVATA ou égilope ovale

Famille : graminacées, poaceaes.
Plante annuelle à fins rhizomes fibreux, son feuillage persistant, velu, vert clair à vert jade avant de virer au jaune paille. Feuilles planes étroites engainantes. Floraison du printemps à l’été courant mai-juillet. Se rencontre aux bords des chemins et lieux incultes.
Localisation : pourtour méditerranéen – Montbazin
Tela-botanica

AGROSTIS CANINA ou agrostide des chiens, ou éternue des chiens

Famille : poaceaes.
Plante vivace, glabre, à souche rampante souvent stolonifère. Elle pousse droite (H 70 cm) et se répand rapidement. La croissance principale se déroule surtout de printemps en été. Feuilles caduques, verstes foncées tripennées et alternes. Fleurs de couleur brune qui s’organisent en épi. Floraison de juin à août.
Localisation : toute l’Europe – Montbazin
Wikipédia

AJUGA IVA ou bugle Yvette

Famille : lamiacées.
Plante vivace, ligneuse à la base, de 6 à 20 cm de hauteur. La tige herbacée est couverte de longs poils fins blanchâtres. La fleur rose pâle. On la trouve sur les sols sec et caillouteux. Toute la plante est velue.
Propriétés : hypotenseur, hypoglycémiante, diurétique, vasodilatatrice. Elle est douée d’un large spectre d’activités.
Localisation : région méditerranéenne – Montbazin
Wikipédia

ALLIUM POLYANTHUM ou ail à fleurs nombreuses,
communément appelé poireau des vignes

Famille : liliacées.
Le poireau des vignes est une plante herbacée vivace de la famille des liliacea, dont on consomme les feuilles en légumes. Il est appelé aussi baragane, pouragane ou poireau sauvage. Il ressemble énormément par l’aspect et l’odeur au poireau cultivé. Ce poireau doit être cueilli à la fin de l’hiver, il fleurit entre juin et juillet. Il se plaît ans les vignobles calcaires. C’est un stimulant et un diurétique
Localisation : Midi, Ouest, Centre, Corse et Montbazin
Wikipédia

ALTHAEA CANNABINA ou guimauve faux chanvre

Famille : malvacées.
Plante vivace, dépassant 1 m, dressée, à pubescence étoilée et un peu rude. Feuilles verte en forme de feuilles de chanvre. Fleurs roses, axillaires, solitaires ou géminées, une à deux fois plus longs que la feuille. Floraison juin à septembre.
Localisation : Montbazin – Europe méridionale – Asie occidentale
Wikipédia

AMARANTHUS RETROFLEXUS
ou amarante réfléchie, aussi appelée herbes à cochons

Famille : amarantacées.
Plante annuelle de 20 à 90 cm de hauteur. La tige (souvent rougeâtre) et rameaux sont poilus. Les fruits ovoïdes renferment des petites graines noires et luisantes. Ces graines sont comestibles crues ou grillées et peuvent être broyées en farine afin d’être utilisées pour la fabrication du pain ou en tant qu’agent épaississant. Elle fleurit en août-septembre. Sa dissémination est épizoochore. Les fleurs sont à dominante verte.
Localisation : Montbazin, régions tempérées
Wikipédia

ANCHUSA AZUREA ou buglosse azurée d’Italie

Famille : borraginacées.
Plante à grandes feuilles lancéolées à pilosité rude et ses fleurs étoilées bleu très vif, devenant violettes en panicules en été. Les buglosses se plaisent au soleil sur un sol drainant, ils sont peu gourmands et se plaisent dans les éboulis. Ils sont peu longévifs mais se ressèment facilement. Plante caduques. Floraison de juin à septembre.
Localisation : Montbazin et région méditerranéenne
Wikipédia

ANDRYALA INTEGRIFOLIA ou andryale à feuilles entières

Famille : astéracées.
L’andryala à feuilles entières est une plante herbacée de la famille des Astéracées dicotylédones largement répandue dans la région méditerranéenne. La hauteur de la plante adulte se situe entre 30 et 80 cm. Elle fleurit de juillet à septembre.
Localisation : pourtour méditerranéen et Montbazin
Wikipédia

ANTHRISCUS SYLVESTRIS ou cerfeuil sauvage
ou persil sauvage ou persil d’âne

Famille : apiécées.
Espèce protégée en Alsace. Plante herbacée vivace, bisannuelle (parfois annuelle), assez grande, sa racine contient un lignane antimitotique, elle est donc toxique. Ses feuilles sont 2-3 pennées, glabre à pubescent. Fleurs à pétales blancs. On la trouve dans les prairies, les bords de routes sur les sols humides.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

ARTEMISIA ANNUA ou armoise annuelle

Famille : astéracées.
L’armoise annuelle est une plante annuelle originaire de Chine. L’une des substances actives extraite de ses feuilles (artémisinine) combat efficacement le paludisme, maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète. On vient de se rendre compte que l’artémisinine est d’une stupéfiante efficacité contre le cancer du poumon et du sein à condition d’y ajouter du fer (Sciences et vie, études de l’université de Washington).
Les tiges ont une longueur comprise entre 30 et 100 cm. Sa floraison est estivale. Attention de ne pas confondre avec l’ambroisie. Les feuilles de l’armoise annuelle sont très divisées et ont une odeur très forte lorsqu’on les froisse entre les doigts tandis que celles de l’ambroisie n’ont aucune odeur.
Localisation : Montbazin et zones tempérées
Wikipédia

ARUM ITALICUM ou arum d’Italie

Famille : aracées.
Son mode de pollinisation est étonnante, l’inflorescence produit de la chaleur et émet des odeurs d’excrément qui attirent de petites mouches assurant ainsi la pollinisation. Plante vivace, ses feuilles apparaissent en automne et disparaissent l’été suivant. La floraison a lieu en avril-mai Les feuilles et fruits toxiques, provoquent une tuméfaction de la langue, irritation de la gorge, vomissements et dilatation des pupilles, parfois convulsions.
Localisation : Europe occidentale et méridionale, présente à Montbazin
Wikipédia

ARUNDO DONAX ou Canne, roseau à quenouille

Famille : Poaceae
Utilisation: plantation au bord des plans d’eau, haies. Caractéristique des lieux humides des régions méditerranéennes. L’inflorescence apparaît de septembre à octobre.
Localisation : Montbazin et pourtour méditerranéen
Wikipedia

ARISTOLOCHIA ROTUNDA ou aristoloche à feuilles rondes

Famille : Aristolochiaceae
Plante commune méditerranéenne des chemins et des vignes, très connue notamment dans l’Hérault.
La plante fleurit chaque année de mai à juin.
Localisation : Montbazin et Hérault.
Wikipedia

ARTEMISIA CAMPESTRIS ou Armoise champêtre

Famille : Asteraceae
Plante soignant les douleurs abdominales. Ses feuilles et somnités fleuries possèdent des propriétés dépuratives, hypoglycémiantes, digestives, vermifuges, emménagogues. En poudre elle était utilisée pour cicatriser les blessures et traiter les furoncles
Localisation : Montbazin et pourtour méditerranéen
Wikipedia

ASTRAGALUS MONSPESSULANUS
ou astragale de Montpellier appelée esparcette bâtarde

Famille : fabacées (ou légumineuses).
Plante vivace poussant en touffes ne dépassant pas 20 cm. Inflorescence en forme de capitule, fleurs de couleur rose, pourpre ou violacée, en groupe de 7 à 20, d’avril à juin. Les fruits sont des gousses cylindriques et arquées de 3 cm environ.
Localisation : sol calcaire du sud de la France et présente à Montbazin
Wikipédia

ASTRAGALUS STELLA ou astragale étoilé, ou en étoile

Famille : fabacées.
Petite plante annuelle, à fleurs bleuâtres, disposées sur un pédoncule plus long que les feuilles associées. Ce sont les gousses en étoile qui ont donné le nom à la plante. Floraison de Mai à Juin.
Localisation : Montbazin et méditerranée occidentale
Tela-botanica

AVENA BARBATA ou avoine barbue. Graminées

Famille : poaceaes.
Plante annuelle de 25 à 170 cm. Ses feuilles sont planes et luisantes, presque glabres. L’épillet comprend 2 à 3 fleurs.
Les fruits caryopses se séparent à maturité. Floraison d’avril à mai.
Localisation : Montbazin et pourtour méditerranéen
Tela-botanica

AVENA STERILIS ou avoine stérile

Famille : poaceaes.
Plante annuelle de 60 à 150 cm, feuilles planes et larges, de couleur vert foncé. Epillet à 3 ou 4 fleurs. Floraison de mai à juillet.
Localisation : Montbazin et région méditerranéenne
Wikipédia

BALLOTA NIGRA ou ballote noire

Famille: lamiacées.
Plante vivace à croissance rapide de 30 à 85 cm. Ses feuilles d’un vert sombre légèrement grisé et à pétiole court. Froissée, il émane de la plante une forte odeur nauséabonde rappelant le moisi. Sa saveur est âcre et amer. L’éclosion des fleurs dure tout l’été de juin à septembre de façon successive. Les fleurs sont hermaphrodites. Les fruits sont des akènes à dissémination barochore. Les graines étant lourdes elles auront tendance à rester proches de la plante mère.
Ses propriétés : anxiolytique et antidépressive, elle permet de lutter contre la nervosité, les angoisses et les troubles nerveux chez la femme aux moments de la ménopause. Également sédative et cholérétique. Utilisée comme vermifuge et antiémétique. Elle est déconseillée chez la femme enceinte.
Localisation : méditerranée occidentale et Montbazin
Wikipédia

BETA VULGARIS SUBSP. MARITIMA ou bette maritime ou poirée

Famille : chénopodiacées.
Ancêtre de la betterave et des blettes cultivées. La plante bisannuelle, au printemps et en automne de 30 à 80 cm de hauteur. La cueillette se fait avant que la plante ne monte. Floraison de juin à septembre, les fleurs sont petites, vertes ou rosâtres. C’est une plante vivace. On lui attribue des vertus émollientes, rafraîchissantes et laxatives. La feuille écrasée, en cataplasme, soigne les croûtes de lait et les dartres. La feuille est riche en vitamine A et C et en éléments minéraux (potassium, magnésium, calcium, soufre, fer).
Localisation : Montbazin et sur la frange du littorale, plutôt sur des milieux sablonneux ou caillouteux
Wikipédia

BISCUTELLA LAEVIGATA ou biscutelle commune, ou lunetière lisse

Famille : brassicaceaes.
Plante vivace, hérissée à la base, à souche épaisse et ligneuse, tiges de 20 à 60 cm, rameuses. Feuilles très variables, les radicales en rosette, les caulinaires peu nombreuses, petites. Fleurs médiocres. Floraison de mai à août.
Localisation : Europe centrale et méridionale – Montbazin
Tela-botanica

BRACHYPODIUM PHOENICOIDES ou brachiopode de Phénicie

Famille : poacées.
Cette plante vivace peut atteindre une hauteur de 45 à 90 cm. Ces fleurs s’organisent en grappe. Sa floraison se situe de mai à juillet.
Localisation Montbazin et méditerranée occidentale
Wikipédia

BRACHYPODIUM RETUSUM ou brachiopode rameux

Famille : poacées.
Cette plante vivace de 20 à 50 cm de hauteur est très abondante dans les garrigues de méditerranée, et très appréciée par les moutons. Elle représente un des derniers stades d’évolution de la végétation avant la désertification elle est à cet égard très surveillée dans le sud de la France en tant que veille de la désertification. Floraison de mai à juillet.
Localisation : Montbazin dans les garrigues
Tela-botanica

BROMUS LANCEOLATUS ou brome à épillets

Famille : poacées.
Plante annuelle de 20 à 80 cm, à tiges raides et glabres. Feuilles et gaines sont poilues.
Floraison, mai et juin. Elle se situe dans des lieux secs et arides.
Localisation : Montbazin et région méditerranéenne
Wikipédia

BROMUS MADRITENSIS ou brome de Madrid

Famille : poacées.
Plante annuelle d’une hauteur de 10 à 40 cm. Ses feuilles sont glabres ou glabrescentes, comme l’ensemble de la plante. Sa floraison est d’avril à juin. L’inflorescence est d’abord verte puis devient rougeâtre. Les épillets de 3 à 5 cm sont plus ou moins dressés et portés par des pédoncules plus courts qu’eux.
Localisation : lieux secs du Midi et de l’Ouest ainsi qu’à Montbazin
Tela-botanica

BROMUS RUBENS
ou brome rouge

Famille : poaceaes.
Plante annuelle de 20 à 60 cm.
Localisation : Midi de la France – Montbazin
Wikipédia

BUNIAS ERUCAGO L. ou Bunias fausse roquette

Famille : Brassicacea
Comestible, les feuilles se mangent en salade. On utilise ses fruits pour soigner l’hydropisie, son suc est employé comme dépuratif.
Floraison mai – juillet.
Localisation : dans tout le Midi, jusqu’à la Loire-Inférieure, l’Auvergne et la Saône-et-Loire.
Tela-botanica

BUPLEURUM FRUCTICOSUM ou buplèvre arbustif

Famille : apiécées (ombellifères)
C’est la seule ombellifère d’Europe a avoir un port ligneux, arbustif. Cet arbuste fleurit en jaune deux fois dans l’année. La première fois au printemps, vers mai et la seconde fois à la toute fin de l’été. Les arbustes continuent de fleurir faiblement entre ces deux pics. Il vient spontanément sur les sols acides. Le bouquet aromatique de la plante en fleur est assez semblable à celui du fenouil, avec une note aromatique plus lourde, pas très agréable.
Localisation : région méridionale et Montbazin
Tela-botanica

CALAMINTHA NEPETA ou calament népéta, sariette népéta

Famille : lamiacées.
Plante vivace de 20 à 80 cm de hauteur, verte à odeur agréable. Petites feuilles, glabrescentes, ovales un peu dentelées. Ses fleurs pâles violacées ou blanches, petites. Floraison de juillet à septembre. Cette plante est comestible. Récolte toute l’année. Son odeur est mentholée et camphrée.
Ses propriétés médicinales : carminative, stimulante, stomachique.
Localisation : lieux secs et pierreux dans les montagnes de la Corse. Répartition Sardaigne et Balèares. Présente à Montbazin
Tela-botanica

CAMPHOROSMA MONSPELIACA ou Camphorine de Montpellier

Famille :Chenopodiaceae
Mini arbuste vert des garrigues languedociennes de 20 à 60 cm.
Ses feuilles froissées ont une odeur de camphre.
Localisation : Lieux secs et arides du Midi : Roussillon, Languedoc, Provence, Corse
Tela-botanica

CARDUUS ACANTHOIDES L. ou chardon fausse acanthe

Famille : astéracées (famille de la marguerite).
Les plantes de type chardon se protègent contre ses prédateurs avec des épines acérées. Le chardon fausse-acanthe est l’un des chardons les plus épineux (hauteur de 30 à 120 cm) ses épines sont présentes sur les bords des ailes et au milieu des poils laineux des pédicelles. Feuilles alternées, épineuses, faces inférieures velues le long des nervures vertes, devenant glabre vers le haut. Son habitat : décharges, bords de voies ferrées, bords des routes, dépôts de sol de ballast. Période de floraison de juillet à septembre.
Localisation : Finlande – Suède – Montbazin
Wikipédia

CARDUUS PYCNOCEPHALUS L. ou chardon à capitules serrés

Famille : astéracées.
Plante hélophyte annuelle de 20 à 2 m. Ses tiges sont ramifiées, à ailes étroites, épineuses, nues au sommet sont parsemées de piquants. Feuilles sinuées ou pennatifides à longues épines. Ses fleurs sont roses (15 à 22) par capitule, allongés, solitaires ou agglomérés, par 2 à l’extrémité des rameaux. Fruits : akènes grisâtre à soies
Localisation : Montbazin – pourtour méditerranéen
Wikipédia

CARDUUS TENUIFLORUS CURTIS ou chardon à capitules grêles

Famille : astéracées.
Il est aussi connu sous les noms de chardon ténu, chardon à petites fleurs ou encore carchofle.
Plante annuelle ou bisannuelle de 3 à 10 cm, beaucoup moins répandu que son cousin le cirse des champs. On le reconnaît aisément à ses tiges ailées. Ses capitules sont, comme son nom l’indique, plus petits que ceux du cirse des champs. Floraison mai-juin, fleurs purpurines. Préfère les lieux incultes ou les décombres.
Localisation : Europe occidentale et méridionale, Afrique septentrionale et Montbazin
Tela-botanica

CAREX HELLARIANA ou carex, ou laîches

Famille : cypéracées.
Les Carex comptent parmi les rares plantes dont le système racinaire est bien adapté aux sols asphyxiés et tassés ou gorgés d’eau, éventuellement acides. Il semble jouer un rôle biogéochimique particulier.
Plante vivace de 10 à 40 cm de hauteur. Sa floraison débute en mars jusqu’en juin. Les fleurs sont des épis on distingue parfois des épis mâles et des épis femelles sur la même plante. Les carex avec les joncs et les molinies comptent parmi les rares plantes dont le système racinaire est bien adapté aux sols asphyxiés ou gorgés d’eau.
Localisation : Europe – Asie occidentale – Afrique et Amérique boréales – Montbazin
Wikipédia

CARLINA CORYMBOSA ou carline en corymbe

Famille : astéracées.
Plante vivace vert blanchâtre à tige érigée, de hauteur variable 10 à 90 cm, feuilles alternes et sessiles plus ou moins enroulées, a dents très épineuses. Période de floraison : juillet-août. Elle pousse essentiellement sur des terrains ensoleillés, sablonneux ou rocailleux.
Localisation : essentiellement sur le pourtour méditerranéen présente à Montbazin
Wikipédia

CARTHAMUS LANATUS ou carthame laineux

Famille : astéracées.
Espèce de chardon connu comme le chardon laineux quenouille ou chardon safran. Il est familier en Amérique du Nord où il a été introduit, et considéré comme une mauvaise herbe nuisible. Sa hauteur peut atteindre 1 m, sa tige pâle est rigide et pointue, une même plante peut produire plusieurs tiges et former un buisson. Sa fleur est d’un jaune vif. Son fruit est un akène d’environ un demi-centimètre.
Localisation : natif du bassin méditerranéen – Montbazin
Wikipédia

CATANANCHE CAERULEA ou catananche bleue, ou cupidone bleue

Famille : astéracées.
Cette vivace de courte durée de vie forme des touffes de feuilles gris vert. Les tiges rigoureuses, ramifiées, portent des fleurs bleu lilas, ressemble au bleuet. Fleurie au printemps. Elle préfère les talus crayeux exposés au soleil. Résistante au froid (-15°)
Localisation : Montbazin et région méditerranéenne
Tela-botanica

CENTAUREA CALCITRAPA ou centaurée chausse-trappe

Famille : astéracées
Aussi appelée Centaurée étoilée ou Chardon étoilé. Plante de 30 à 60 cm à tige dressée, ramifiée en rameaux étalés. Feuilles alternées velues, légèrement dentées. Capitules rosés, bractées épineuses sur base très épaissie garnie d’épines. Lieux secs et ensoleillés, chemins, terrains incultes. Floraison de juin à octobre.
Localisation : Montbazin – Sud-est de la France
Wikipédia

CENTAURIUM ERYTHRAEA
ou centaurée d’Érythrée, ou petite-centaurée

Famille : gentianaceaes.
Elle est connue également sous le nom d’herbe à fièvre. Plante herbacée annuelle ou bisannuelle. C’est une plante plutôt basse, formant généralement une tige érigée solitaire aux extrémités ramifiées, aux feuilles basales en rosette, aux fleurs roses en cymes bipares. Elle pousse dans les pâturages humides. Sa période de floraison : juin à août voire septembre
Localisation : littoral atlantique et méditerranéen, Corse. Présente à Montbazin
Wikipédia

CENTAURIUM MARITIMUM ou petite centaurée maritime

Famille : gentianaceaes.
Plante protégée en région Aquitaine et dans les Pays de la Loire. C’est une plante annuelle de 5 à 15 cm, glabre, dressée, simple ou un peu rameuse au sommet, peu feuillée. Sa fleur est jaune, assez grande, 2 cm de long, pédonculée. Floraison estivale de mai à juin.
Localisation : littoral atlantique et méditerranéen, Corse. Présente à Montbazin
Wikipedia

CENTAUREA MELITENSIS / CHEIROLOPHUS CRASSIFOLIUS
ou centaurée de Malte

Famille : astéracées.
Plante nationale à Malte depuis 1971. C’est un arbuste vivace, confiné sur des falaises de calcaire corallien et d’éboulis, poussant en plein soleil. La plante fleurit entre mai et juillet. Elle est souvent cultivée dans les jardins publics. La plante est rare à l’état sauvage. Elle est considérée par l’UICN comme faisant partie des 50 plantes les plus menacées des îles méditerranéennes. Elle est protégée depuis 1993.
Localisation : Présente dans îles méditerranéennes et à Montbazin
Wikipédia

CENTAUREA PANICULATA ou centaurée à panicule

Famille : astéracées.
Plante bisannuelle de 30 à 70cm, à rameaux divergents, d’un vert grisâtre ou blanchâtre, ou cotonneuse ainsi que les feuilles. Fleurs purpurines. Floraison de juin à septembre. C’est une plante commune dans les terrains incultes et au bord des chemins du Midi. La tige porte des feuilles découpées en lanières étroites.
Localisation : coteaux du midi des Alpes maritimes aux Pyrénées-Orientales. Remonte jusqu’à Gap et Lyon
Tela-botanica

CENTAUREE SOLSTITIALIS ou centaurée du solstice

Famille : astéracées.
Plante herbacée bisannuelle facilement reconnaissable à ses capitules jaunes et à ses bractées terminées par de très longues épines. Assez grande, de couleur gris argenté, duveteuse, à tiges érigées ramifiées. La plante doit son nom au fait qu’elle commence à fleurir fin juin, au moment du solstice d’été, ses fleurs sont de jaune pâle à doré et sont toutes égales.
Localisation région méditerranéenne et Montbazin. Considérée comme nuisible aux États-Unis
Wikipédia

CENTRANTHUS CALCITRAPAE ou centranthe chausse-trappe

Famille : caprifoliacées.
C’est une espèce commune dans les lieux rocailleux. Plante annuelle de 10 à 60 cm, glabre, verte, souvent rougeâtre, à racine grêle. Les feuilles supérieures sont divisées en segments étroits, plus ou moins dentés. Les fleurs les plus basses sont entières. Les fleurs forment une inflorescence dense et l’éperon est court. Floraison d’avril à juillet.
Localisation : Montbazin – région méditerranéenne de l’Europe, Asie et Afrique
Tela-botanica

CEPHALARIA LEUCANTHA L. ou céphaire blanche

Famille : caprifoliacées.
Plante vivace d’environ 1 m, glabrescente, à souche ligneuse émettant de nombreuses tiges sillonnées, lisses, creuses. Feuilles glabres ou un peu hérissées. Fleurs blanches sont groupées en capitules arrondis. Floraison de juillet à septembre. Cette espèce croît sur les coteaux rocailleux et secs. Ce chardon est beaucoup moins répandu que son cousin le cirse.
Localisation : Montbazin – Europe méridionale – Asie occidentale – Afrique septentrionale
Tela-botanica

CHENOPODIASTRUM MURALE ou chénopode des murs
ou à feuilles d’ortie

Famille : amarantacées.
Plante annuelle de 30 à 80 cm de hauteur, verte ou parfois rougeâtre, à tige dressée, anguleuse, ordinairement rameuse. Feuilles vertes fortement et inégalement dentées, à dents aiguës. Fleurs verdâtres petites disposées en grappes lâches. Floraison juin à septembre. Plante à qualité vermifuge.
Localisation : Europe – Montbazin
Tela-botanica

CHENOPODIUM ALBUM ou chénopode blanc

Famille : Amaranthaceae
Ancien légume, on l’utilise cuit comme les épinards. Originaire d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, et naturalisée dans d’autres régions
Floraison : de juin à octobre
Wikipédia

CHENOPODIUM BONUS HENRICUS ou Chenopode bon Henri. Épinard sauvage

Famille : Amaranthaceae – Chenopodiaceae
Il fait partie de la grande famille des plantes entrant dans l’alimentation de nos ancêtres.
Cultivé autrefois, ses feuilles se mangent crues, en salade ou cuites comme les épinards.

CHONDRILLA JUNCEA L. ou chondrille à tiges de jonc

Famille : astéracées.
Plante bisannuelle, parfois vivace, qui pousse dans les lieux secs, sableux ou pierreux. Dressée, glabre, presque nue, très rameuse à rameaux effilés, raides, étalés pouvant atteindre 1 m de haut. Feuilles sinuées ou roncinées, ordinairement détruites à la floraison. A la floraison, il ne reste qu’une touffe de tiges ramifiées et fines, rappelant celles du jonc. Ses fleurs sont jaunes. Les fruits sont des akènes jaune-brun. Les jeunes feuilles de la rosette peuvent consommées en salade.
Propriétés : vertus apéritives et anti-oxydantes.
Localisation : Europe moyenne et méridionale – Orient – Afrique septentrionale – Montbazin
Tela-botanica

CIRSIM VULGARE ou cirse commun lancéolé

Famille : astéracées.
Plante bisannuelle sa période de floraison : juillet à octobre. Elle peut atteindre 150 cm de hauteur. Elle pousse en terrain découvert.
Elle est présente sur tout le territoire y compris en Corse
Wikipédia

CIRSIUM ARVENSE ou cirse des vignes

Famille : astéracées.
Plante vivace classée nuisible en France. Capitules de couleur lilas. Son système racinaire composé de rhizomes peut descendre à plus de 2 m.
Wikipédia

CIRSIUM MACULATUM synonyme TYRIMNUS
ou cirse à feuilles maculées, ou chardon à taches blanches

Famille : astéracées.
Plante bisannuelle, blanchâtre, aranéeuse. Feuilles minces, vertes et maculées de blanc en dessus, cotonneuses en dessous, dentelées et épineuses. Les fleurs sont généralement de couleur rose pourpre, rarement blanches les fruits sont nus et noirs-rouges. Floraison de mai à juillet. L’espèce pousse sur un terrain vague, ouvert et sablonneux ou pierreux et dans le lit des rivières.
Localisation : Montbazin – région méditerranéenne
tela-botanica

CUSCUTA EPITHYMUM ou cuscute du thym

Famille : cuscutacées.
Plante qui ne produit pas de chlorophylle, parasite de nombreux arbustes des landes européennes. Ses feuilles sont pratiquement inexistantes. Les fleurs groupées en glomérules aux nœuds, sont roses, parfumées. Elle est plus fréquente sur les sols pauvres ou drainants.
Localisation : Présente à Montbazin, elle est toutefois, absente ou très rare dans le sud de la France. Europe, Asie et dans le sud de l’Afrique
Wikipédia

CYNODON DACTYLON ou chiendent pied de poule

Famille : poaceaes.
Parfois aussi appelé « Cynodon » improprement. Elle est sans doute d’origine européenne mais sa répartition est maintenant mondiale. Elle est utilisée pour la confection de gazon rustique, demandant moins d’entretien que d’autres espèces. Sa tendance à être couvre-sol est également apprécies dans ce cas. Elle est considérée toutefois comme potentiellement toxique pour les mammifères.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

CYNOGLOSSUM CRETICUM ou cynoglosse de Crète

Famille : borraginacées qui contient notamment la bourrache.
Plante herbacée de 20 à 50 cm, qui peut être annuelle, bisannuelle ou vivaces. Plante velue dont les fleurs, le plus souvent bleues ou violettes ont cinq sépales, cinq pétales et cinq étamines. Floraison avril à juillet.
Localisation : Montbazin – région méditerranéenne
Tela-botanica

DACTYLIS GLOMERATA ou dactyle aggloméré, ou dactyle pelotonné

Famille : poaceaes.
En poésie, le dactyle est un pied, c’est-à-dire un élément métrique de la poésie grecque et latine puis par extension, de toutes les poésies. Plante herbacée vivace de 1,20 m de haut environ à la floraison, formant des touffes. Largement cultivée dans tous les continents comme plante fourragère. Son pollen est responsable d’allergies respiratoires. Les feuilles ont un limbe relativement large de couleur vert bleuâtre. Riche en protéines elle est fréquemment associée à la luzerne.
Localisation : tous les continents
Wikipédia

DAUCUS CAROTA ou carotte sauvage

Famille: Apiaceae/umbelliferae
Ses feuilles sont diurétiques et dépuratives. Des cataplasmes de carottes crues étaient utilisés pour soigner les brûlures.
Localisation : toutes les régions tempérées et chaudes du monde, notamment le bassin méditerranéen
Wikipédia

DIPLOTAXIS TENUIFOLIA ou roquette jaune – diplotaxis à feuilles ténues

Famille : Brassicaceae
Plante à salade. A consommer avec modération, car elle contient de l’acide érucique. Elle est stimulante et diurétique, mais aussi expectorante et digestive. Elle pousse dans les endroits en friche, en particulier au bord des rivières et de la mer
Localisation : Europe centrale et méridionale, Asie occidentale
Wikipédia

DIPSACUS FULLONUM ou cardère sauvage, cabaret des oiseaux

Famille : dipsacacées.
Plante bisannuelle de 70 à 1,5 m de haut. Les feuilles opposées par paires le long de la tige sont soudées par leur base deux à deux et forent une cuvette dans laquelle l’eau de pluie peut s’accumuler, d’où le nom vernaculaire de « cabaret des oiseaux ». Les fleurs, de couleurs rose lilas, sont groupées en capitules ovales de 5 à 9 cm de long. Originaire d’Afrique du Nord, du Proche-Orient et d’Europe, elle s’est naturalisée dans toutes les régions tempérées. Depuis l’Antiquité, une variété était utilisée dans l’industrie lainière pour la finition à la main des draps de laine. Au XIX ème les machines à lainer comportaient encore des peignes en cardère. Cette utilisation déclina. En 1983 on pensait que cette variété avait disparu, mais l’on retrouva quelques graines chez le dernier semencier spécialisé.
Propriétés : elle est apéritive. Elle pourrait aussi aider à soigner la maladie de Lyme. Pour cela, il est conseillé de mettre la racine dans de la vodka et de prendre 3 gouttes 3 fois par jour pendant un mois, puis continuer 3 jours par mois pendant un an.
Localisation : Montbazin et région méditerranéenne
Wikipédia

DRABA VERNA ou drave de printemps, brocoli sauvage

Famille : Brassicaceae
Plante comestible connue autrefois pour guérir les panaris. Plante annuelle , plus ou moins poilue .
Localisation : Lieux secs et sablonneux, dans toute la France. Europe, Asie, Afrique et Amérique septentrionales
Tela-botanica

ECHINOPS RITRO ou oursin bleu ou boule azurée

Famille : astéracées.
Plante vivace une taille moyenne de 80 cm. La tige érigée blanche glabre ou à poils porte des feuilles coriaces. La floraison a lieu entre juillet et septembre. Elle pousse spontanément dans les lieux inculte du sud de la France.
Tela-botanica

EPILOBIUM HIRSUTUM ou épilobe hérissé,
ou épilobe à grandes fleurs

Famille : onagracées.
Plante dépassant souvent le mètre, dressée, velue-hérissée. Feuilles oblongues-lancéolées, denticulées. Fleurs d’un rose pourpre, grandes (environ 2 cm) en entonnoir, toujours dressées, en grappes feuillées. Floraison juin à septembre.
Localisation : toute l’Europe jusqu’au Sud de la Suède – Montbazin
Tela-botanica

ERIGERON CRISPUS, CONYZA BONARIENSIS ou érigéron crépu

Famille : astéracées.
Plante annuelle de 20 à 60 cm de hauteur, sa tige dressée à poils appliqués, court et mous sur les 2 faces. Feuilles inférieures en rosette, oblongues, dentées. Feuilles de la tige à une seule nervure visible. Fleurs ligulées blanchâtres en capitules.
Risque de confusion avec : Conyza sumatrensis ou Conyza canadensis
Localisation : Montbazin
Tela-botanica

ERYNGIUM CAMPESTRIS ou panicaut champêtre
ou herbe aux cent têtes ou chardon d’âne

Famille : apiécées.
C’est un plante épineuse vivace très rependue en Europe. Haute de 50 à 60 cm. elle a des feuilles coriaces dentelées. Les racines persistantes peuvent mesurer jusqu’à 5 m de long. Elle est considérée comme nuisible quand elle se mêle aux fourrages. Sa racine est réputée diurétique et apéritive.
Tela-botanica

EUPHORBIA CYPARISSIAS ou euphorbe petit cyprès

Famille : euphorbiacées.
Plante herbacée vivace, glabre de 20 à 50 cm de hauteur, d’un vert clair, à tiges nombreuses, dressées, portant de nombreux rameaux stériles sous les ombelles. Les feuilles des tiges fertiles sont étroitement linéaires, entières, à bord un peu recourbé, celles des rameaux stériles sont étroites et fines. La floraison a lieu entre avril et juin. Le fruit est une capsule glabre à coques chagrinées. La sève laiteuse est toxique et provoque des irritations de peau.
Localisation : Montbazin – Europe
Wikipédia

FICARIA VERNA HUDS ou ficaire fausse renoncule

Famille : renonculacées.
Son nom Ficaire vient du latin ficus (figue) en raison de ses tubercules qui en rappellent la forme. Couramment appelée bouton d’or, on lui donne aussi le nom d’herbe aux hémorroïdes, en référence à ses propriétés curative contre la pathologie hémorroïdaire. Elle était également nommée autrefois petite Chélidoine, petite Scrophlaire ou encore herbe au fic, car on la croyait capable de lutter contre les verrues et petites lésions cutanées. Plante de 10 à 25 cm, tige érigée, dressée, ramifiée, glabre. Feuilles alternes. Fleurs jaunes et régulières.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

FUMANA ERICOÏDES ou fausse bruyère

Famille : cistacées.
Autres noms vernaculaires Fumana à feuilles de Coris.
Plante vivace de 10 à 30 cm, ligneuse qui ressemble beaucoup aux hélianthèmes, leurs pétales sont toutefois beaucoup plus lisses, moins fripés et souvent d’un jaune moins éclatant. Les feuilles sont très fines toutes alternes et surtout velues et glanduleuses. Ses rameaux sont dressés. Floraison d’avril à juin.
Localisation Montbazin – région méditerranéenne
wikipédia

FUMARIA SPICATA – PLATYCAPNOS SPICATA ou fumeterre en épi

Famille : papavéracées.
Fruit ovale, aplati et pointu au sommet. Fleurs en grappes courtes et très serrées, blanchâtres tachées de pourpre de la famille du coquelicot. Plante vivace.
Localisation : région méditerranéenne et Montbazin
Tela-botanica

GALIUM CORRUDIFOLIUM VILL. ou gaillet à feuilles d’asperge

Famille : rubiacées.
Le gaillet à feuilles d’asperge pourrait être appelé gaillet de la garrigue, tant il en est typique. Plante vivace de 20 à 50 cm, glabre, verte, très luisante, noircissant en herbier. Fleurs blanchâtres, petites en panicule étroite, oblongue. Floraison juin-juillet.
Localisation : Montbazin- Espagne orientale – Italie – Suisse – Afrique septentrionale
Wikipédia

GALIUM ULIGINOSUM ou gaillet fangeux

Famille : rubiacées.
Plante vivace de 20 à 80 cm, verte, glabre. Feuilles verticillées par 6-7. Fleurs blanches. Floraison juin à août. Cette plante aime les sols vaseux ou tourbeux, peu acide. C’est une espèce hygrophile. Elle vit plein soleil ou mi-ombre.
Localisation – Europe astrale et boréale jusqu’à l’Islande. Commune en France sauf en région méditerranéenne ou elle est rare. Présente à Montbazin
Wikipédia

GALIUM VERUM ou gaillet vrai, ou caille lait-jaune

Famille : rubiacées.
Plante vivace se rencontrant dans les lisières, les haies, les broussailles, chemins, prairies et pentes jusqu’à 1800 m. Aime des sols secs à mi-secs. Plante à tige quadrangulaire robuste, longue de 15 cm à 1 m. fleurs jaunes à 4 pétales en croix. Propriétés : antispasmodique – astringente – diurétique.
Décoction : mélanger 2 cuillerées à soupe de la plante fleurie hachée à 1 litre d’eau. Porter à ébullition pendant 5 minutes. Laisser tirer. Déposer en compresse sur la peau, elle soulage la douleur, les brûlures et agit comme un astringent léger.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

GENISTA SCORPIUS ou genêt scorpion ou genêt épineux

Famille : fabacées.
Arbrisseau de 1 à 2 m, très épineux, très rameux, dressé, à rameaux striés, glabres, garnis de nombreuses épines latérales. Feuilles toutes simples brièvement pétiolées, obovales ou lancéolées. Fleurs latérales, en faisceaux sur les rameaux. Floraison d’avril à juin. Propriétés : stomachique qui facilitent la digestion.
Localisation : Montbazin – Baléares – Espagne – Portugal
Tela-botanica

GERANIUM MOU ou géranium à feuilles molles

Famille : géraniacées.
Plante herbacée annuelle ou pérenne, d’une hauteur de 5 à 25 cm. Tiges multiples dressées à érigées, ramifiées, duveteuses, généralement rougeâtres. Feuilles rosette basale, feuilles simples ou opposées. Fleurs purpurine ou rose régulières à cinq pétales, rose, profondément dentés sur l’apex. Floraison de juin à septembre. Aime les terrains secs rocailleux, sols caillouteux, ruines, rives, friches, cours.
Localisation : Montbazin – Europe – Asie occidentale – Afrique septentrionale
Wikipédia

GLADIOLUS COMMUNIS ou glaïeul commun

Famille : iridacées.
Gladiolus signifie « petit glaive » en latin qui fait référence à la forme de ces feuilles. Plantes vivaces de 40 à 80 cm, glabre, à bulbes globuleux qui sont largement utilisées comme plantes ornementales en massifs ou pour la production de fleurs coupées.
Localisation : Europe méridionale – Asie occidentale – Montbazin
Wikipédia

HELIANTHEMUM LEDIFOLIUM L. ou hélianthème à feuille de ledum

Famille : cistacées.
Plante rare, l’arrêté du 9 mai 1994, relatif à la liste des espèces végétales protégées, signale concernant l’hélianthème à feuille de ledum, que la conservation, destruction, la coupe, la mutilation, l’arrachage et la mise en vente sont interdits en tout temps. Plante annuelle, velue de 10 à 20 cm, épaisse, dressée ou ascendante. Feuilles inférieures opposées, oblongues, stipulées, les feuilles supérieures alternes, lancéolées, sans stipule. Fleurs d’un jaune pâle, maculées de jaune doré, en grappe lâche. Floraison d’avril à juin.
Localisation : Montbazin
Tela-botanica

HIMANTOGLOSSUM HIRCINUM ou orchis bouc

Famille : orchidacées.
Orchidée terrestre. On l’appelle parfois loroglosse à odeur de bouc. Plante robuste pouvant atteindre 1 m. elle possède de nombreuses feuilles d’un vert grisâtre qui apparaissent en automne, persistent l’hiver puis se flétrissent à la floraison. Fleur verdâtre bordées de pourpre, sépales et pétales rassemblés en casque. Floraison de mai à juillet. Espèce classée « LC » Préoccupation mineure.
Localisation : Méditerranéenne – atlantique – Montbazin
Wikipédia

HIMANTOGLOSSUM ROBERTIANUM
anciennement Barlia robertiana, orchis géant ou orchis à longues bractées.

Famille : orchidacées.
Non comestible, elle est connue depuis la plus haute antiquité et figure aujourd’hui sur la liste rouge européenne de L’UICN et celle des orchidées de France métropolitaine. Floraison de janvier à avril
Localisation : Montbazin
Wikipédia

HORDEUM MURINUM ou orge des rats.
Autres noms vernaculaires : orge des souris, orge des murs, orge queue-de-rat.
En Languedoc : espangassat

Famille : poacées.
Plante annuelle de 10 à 50 cm, verte, à racine fibreuse. Tiges en touffe, feuillées jusqu’au sommet. Feuilles planes, rudes, mollement velues à gaines glabres. La rugosité des soies de l’inflorescence empêche l’épi de glisser en arrière. Floraison de mai à août. Cause parfois des soucis aux oreilles des chiens.
Localisation : Montbazin, Europe, Asie, Afrique, Amérique
Wikipédia

JUNCUS CONGLOMERATUS ou jonc aggloméré

Famille : juncacées.
Plante vivace de 40 à 80 cl, verte à rhizomes traçants. Elle forme des touffes de tiges sans feuille. Fleurs brunâtres placées au-dessus du tiers supérieur de la tige. Lieux humides dans toute la France. Floraison de juin à août.
Localisation : Europe – Asie occidentale et boréale – Afrique et Amérique boréales – Australie – Montbazin
Tela-botanica

LAGURUS OVATUS ou lagure ovoïde.
Autres noms : gros-minet ou queue-de-lièvre

Famille : poacées.
Plante herbacée annuelle assez commune en Europe. Elle est parfois cultivée comme plante ornementale pour ses inflorescences soyeuses et décoratives, utiles pour la confection de bouquets secs. La couleur dominante de ses fleurs est le blanc. Floraison de mai à août.
Localisation : méditerranéen-atlantique – Montbazin
Wikipédia

LAMIUM HYBRIDUM ou lamier ortie rouge hybride

Famille : lamiacées.
Plante annuelle de 10 à 30 cm à tiges diffuses ascendantes, assez robustes, longuement nues sous les fleurs. Feuilles toutes pétiolées, profondément incisées- dentées, d’un vert brunâtre. Fleurs purpurines, petites. Floraison de mars à octobre. Elle se trouve dans les sites rudéraux ombragés, comme les vergers. Plante comestible.
Localisation : pourtour méditerranéen – Europe centrale – Montbazin
Wikipédia

LOLIUM ITALICUM ou ray-grass d’Italie

Famille : poacées.
Plante annuelle ou bisannuelle à tiges dressées de 60 à 1.2 m, formant de grosses touffes. Feuilles très allongées, à ponte aiguë de couleur vert clair. Les fleurs verdâtres sont regroupées en épis de 20 à 25 cm. Floraison de mai à juillet. Cette plante est largement cultivée comme plante fourragère. Ses racines peuvent aller chercher l’eau et nutriments jusqu’à 1.70 m de profondeur. Elle permet d’améliorer rapidement la qualité des sols pauvres et compactés.
Localisation : Afrique du Nord – Europe méridionale – Asie occidentale – Montbazin
Wikipédia

LOLIUM PERENNE ou ivraie vivace,
ou ray-grass anglais, ray-grass commun

Famille : poaceaes.
Plante vivace de 20 à 60 cm, glabre, à tige dressée formant des touffes. Feuilles très allongées, glabres, d’abord pliées en long dans toute leur longueur, puis planes lisses ou presque. Fleurs verdâtres regroupées en épi. Floraison de mai à octobre.
Localisation : Montbazin et Europe
Tela-botanica

LYTHRUM SALICARIA ou salicaire commune

Famille : lythraceaes.
Plante herbacée, dépassant souvent le mètre. La tige velue, de couleur brun rougeâtre, porte quatre lignes longitudinales saillantes. Feuilles le plus souvent opposées, les supérieures sessiles, assez étroites et lancéolées. Fleurs hermaphrodites à corolle formée de six pétales libres rose pourpré à aspect un peu froissé. Floraison tout l’été à partir de juin. Les feuilles sont comestibles crues ou cuites.
Localisation : Montbazin – presque toute l’Europe
Wikipédia

MALVA DENDROMORPHA ou lavatère, ou mauve arborescente

Famille : malvacées.
Arbrisseau à grandes fleurs pourpres ou violacées sont assez semblables à celles des mauves véritables, même si leur coloris est souvent plus vif. Floraison de mai à juillet. Utiliser en phytothérapie pour traiter les entorses. On trempe les feuilles dans l’eau chaude et on les applique en cataplasmes sur la zone touchée. Les graines sont comestibles. Les gardiens de phares propageaient la plante comme alternative au papier toilette.
Localisation : Montbazin – méditerranéen – atlantique
Wikipédia

MEDICAGO LITTORALIS ROHDE EX LOISEL ou luzerne des grèves

Famille : fabacées.
Plante annuelle ou bisannuelle de 10 à 30 cm, couchée, velue ou pubescente. Folioles obovales en coin, dentées dans le haut. Fleurs jaunes, assez petites, 2-4 sur des pédoncules. Floraison mai à juillet.
Localisation : Montbazin – Région méditerranéenne
Tela-botanica

MEDICAGO POLYMORPHA l ou luzerne hérissée, ou luzerne à fruits nombreux

Famille : fabacées.
Plante commune par endroit, et rare ailleurs. Annuelle à bisannuelle, tige couchée ou ascendante, sans poil ou plus rarement avec de petits poils peu abondants. Feuilles vraies rappelant celles du trèfle, avec pétioles longs et minces, simple, arrondies. Folioles dentées, présentant parfois une tache brune ou noirâtre vers leur base. Fleurs jaunes rarement solitaires, le plus souvent groupées par 2 à 8 sur des rameaux. Floraison d’avril à juillet. Fruit, gousse en forme de disque.
Localisation : Montbazin
Tela-botanica

MEDICAGO RIGUDULA L. ou luzerne de Gérard

Famille : fabacées.
Plante annuelle ou bisannuelle de 10 à 50 cm, couchée, velue ou pubescente. Folioles obovales en coin, dentées. Fleurs jaunes, 1-2, rarement 3-6 sur des pédoncules aristés. Floraison de mai à juillet.
Localisation : Europe méridionale – Asie occidentale – Afrique septentrionale – Montbazin
Tela-botanica

MEDICAGO RUGOSA ou luzerne rugueuse

Famille : fabacées.
Plante extrêmement rare chez nous. Plante herbacée, prostrée ou ascendante annuelle de 15 à 30 cm. Feuille à folioles obovales. Fleurs jaunes, petites, avec 2-4 fleurs en grappe. Floraison d’avril à juin
Localisation : Montbazin – Sardaigne- Italie Grèce – Syrie et Palestine – Tunisie et Algérie
Wikipédia

NASTURTIUM OFFICINALE ou cresson de fontaine ou de ruisseau

Famille : brassicacées.
Plante potagère, vivace qui forme des pousses rampantes au fond de l’eau, puis des tiges creuses qui se dressent hors de l’eau elle peut même sans aucune attache au sol. Les feuilles émergentes sont pennées et charnues, vert foncé, munies d’un long pétiole. Les petites fleurs blanches apparaissent en grappes. Floraison de juin à septembre. Ne pas confondre avec le cresson de terre qui pousse dans des lieux secs.
Propriétés : contient beaucoup de fer, de calcium ainsi que de la vitamine C, donc combat l’anémie et le scorbut. Il contient une quantité intéressante de magnésium et de zinc. Sa teneur en sodium est nettement supérieure à celle de la plupart des légumes frais. Record en vitamines : vitamine C, provitamine A et vitamine B9, vitamine du groupe B (à l’exception de la B12), vitamine E et vitamine K
Localisation : Montbazin – très vaste zone d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord
Wikipédia

NEPETA CATARIA ou népéta cataire ou cataire

Famille : lamiacées.
Cette espèce est aussi connue sous le nom d’herbe-aux-chats ou menthe aux chats. En effet, elle contient du « nepetalactone » produit qui déclenche des phéromones sexuelles dans le cerveau du chat. Elle est cultivée comme plante ornementale et plante médicinale. C’est une plante herbacée, vivace de 10 à 30 cm. Les feuilles, entières vigoureuses etHimantoglossum robertianum anciennement Barlia robertiana, orchis géant ou orchis à longues bractées. Non comestible, elle est connue depuis la plus haute antiquité et figure aujourd’hui sur la liste rouge européenne de L’UICN et celle des orchidées de France métropolitaine. velues, ont le limbe au contour ovale en cœur renversé et à bord crènelé. Les fleurs sont de couleur blanche ou lilas avec quelques taches rouges. Propriétés favorisent la transpiration, utilisées contre l’énervement, les rhumes, les grippes et les fièvres pendant le Moyen-âge. Préconisée pour faciliter la digestion, mais aussi prévenir les fausses couches ou naissances prématurées. Elle est recommandée dans le capitulaire « De Villis » au temps de Charlemagne. Répulsif contre les insectes.
Localisation : Montbazin- zones tempérées d’Europe et d’Asie
Wikipédia

ODONTITES LUTEUS ou euphraise jaune

Famille : orobanchacées.
Plante annuelle de 10 à 50 cm, inodore, à tige ramifiée porte des feuilles linéaires. Les fleurs d’un beau jaune sont toutes disposées d’un même côté, forment des épis allongés. Floraison août-octobre.
Localisation : Europe centrale et méridionale – Montbazin
Tela-botanica

ONOBRYCHIS VICIIFOLIA ou sainfoin cultivé ou luzerne.
Encore appelé esparcette cultivée ou esparcette à feuilles de vesce

Famille : fabaceaes.
Plante herbacée érigée, que l’on cultivait autrefois comme fourrage. Son système racinaire est puissant. La plante fait de 50 à 70 cm de hauteur. Feuilles pennées. Les fleurs apparaissent à l’aisselle des feuilles supérieures en grappes longuement pédonculées. Elles sont de couleur rose marquées par des nervures pourpres.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

ONONIS MINUTISSIMA L ou bugrane très grêle

Famille : fabacées.
La bugrane très grêle est une plante fréquente sur calcaire sec, où elle peut pousser dans la pierre.
Plante vivace de 10 à 40 cm, ascendante ou dressée, à peu près glabre. Les tiges ont une grande longueur défeuillée quand la plante est âgée. Feuilles trifoliolées, striées, dentées. Son calice persistant, donnant l’impression de longues épines, est caractéristique. Fleurs jaunes, en grappe ovales, égalant ou dépassant les feuilles. Floraison : Avril à septembre.
Localisation : Europe méridionale, Espagne, Algérie – Montbazin
Tela-botanica

ONOPORDUM ACANTHIUM ou chardon aux ânes

Famille : astéracées.
C’est une grande plante bisannuelle, pouvant atteindre 2 m de hauteur. Les feuilles sont grandes, oblongues, profondément divisées. Elles sont vert blanchâtre, très cotonneuses surtout sur la face inférieure. Les fleurs pourpres sont réunies en capitules globuleux. Floraison de juin à septembre. Les fruits, des akènes, sont surmontés d’une aigrette de poils plumeux de couleur roussâtre. Le réceptacle charnu des capitules, riche en inuline est comestible à la manière de l’artichaut.
Brouté par les ânes d’où son nom commun. Le nom vernaculaire (langage courant) pouvant désigner éventuellement d’autres espèces. Acanthe sauvage, artichaut sauvage et le chardon d’Écosse dont il est l’emblème.
Localisation : Montbazin – Europe – Asie Centrale et occidentale
Wikipédia

ONOPORDUM ILLYRICUM ou chardon d’Illyrie

Famille : astéracées.
Autres noms communs : chardon d’Illyrie – pet d’âne d’Illyrie
Plante qui peut atteindre jusqu’à 1.8 m. chardon épineux originaire du sud-ouest de l’Europe. Ses feuilles sessiles étroites, à gros involucres ressemblent à des artichauts. Ses fleurs pourpres attirent de nombreux insectes.
Localisation : région méditerranéenne – Montbazin
Wikipédia

OPHRYS APIFERA ou ophrys abeille.
C’est une orchidée terrestre européenne

Famille : orchidacées.
Ophrys signifie sourcils. Cette espèce se rencontre en pleine lumière ou à mi-ombre, sur sols calcaires, dans les pelouses, les garrigues, les broussailles, les rocailles, talus, dunes au bord des routes. Elle est pollinisée par les abeilles solitaires et pas par les abeilles sociales. La plante attire l’insecte en produisant une odeur qui imite l’odeur de l’abeille femelle. De plus, le labelle se comporte comme un leurre qui l’abeille mâle confond avec la femelle. Le transfert de pollen se produit pendant la pseudo copulation qui s’ensuit. Si la fécondation croisée n’a pas eu lieu, l’Ophrys apifera a recours à l’autofécondation.
Localisation : Montbazin – régions de l’Atlantique jusqu’au Caucase
Wikipédia

OPHRYS ARANIFERA ou ophrys araignée

Famille : orchidacées.
Plante vivace de 10-35 cm, glabre. Ses feuilles sont basales. Elle a un encrage au sol important sur lequel naissent les tiges aériennes. Fleurit d’avril à juin. C’est une plante ‘’quasi menacée’’.
Localisation Europe centrale et méridionale. Présente dans les garrigues montbazinoises
Wikipédia

OPHRYS PASSIONIS ou sourcil

Famille : orchidacées.
Plane herbacée vivace de 50 cm de hauteur, robuste. C’est une orchidée terrestre par opposition à d’autres espèces. La partie souterraine de la tige à deux tubercules bulbeux et arrondis en forme d’œuf. La partie aérienne de la tige est courte mais mince, simple et direct. Quelques feuilles radicales oblongues. La fleur est hermaphrodite et irrégulière. Floraison mars – mai.
Localisation : Montbazin – Région méditerranéenne
Wikipédia

ORIGANUM VULGARE ou origan commun

Famille : lamiacées.
Autre nom : Marjolaine sauvage ou marjolaine vivace. Le mot « origan » est issu du grec ancien, signifiant « qui se plaît sur la montagne ». Plante herbacée vivace de 30 à 80 cm de hauteur. Les tiges rouges à section carrée sont velues avec des feuilles arrondies, vertes, légèrement dentées. Les leurs sont roses ou pourpres, et sont regroupées en petits panicules. En France, l’origan est moins utilisé que la marjolaine. Ils ont les mêmes usages condimentaires et médicinaux. L’origan est très apprécié dans les sauces aux tomates et se marie très bien avec le basilic, le thym, etc…
Propriétés : antiseptique, utilisé dans les cas de rhume ou grippe en infusion. Il stimule aussi la digestion également un remède contre les douleurs spasmodiques, la fatigue et le stress. Était connu en tant que filtre d’amour. « Quelques feuilles dans le repas de l’élu de son cœur ».
Localisation : Europe – Montbazin
Wikipédia

OROBANCHE ALBA ou orobanche du thym

Famille : orobanchacées.
Plante herbacées parasites, sans chlorophylle, de 10 à 30 cm, poilue et glanduleuse. Tige grêle, jaune-rougeâtre, un peu renflée à la base. Fleurs de 15 à 25 cm, dressées-étalées, en épi lâche et peu fourni, à odeur de girofle. Floraison d’avril à août.
Localisation : Montbazin – Europe – Asie occidentale jusqu’à l’Himalaya – Algérie
Wikipédia

PAPAVER SOMNIFERUM ou pavot somnifère ou pavot sauvage

Famille : papavéracées
Jadis le Papaver somniferum, était considéré comme une plante magique associée à la magie noire.
Plante herbacée annuelle dont la tige peut atteindre jusqu’à 1.5 m, elle est aussi cultivée à des fins ornementales ou alimentaires. Les fleurs peuvent être blanches, mais elles sont le plus souvent lilas (rose sale), avec un centre violet foncé. Propriétés : connue pour ses propriétés psychotropes sédatives. Au XII ème siècle, Sainte Hildegarde indique que «manger la graine apporte le sommeil». Les variétés de papaver contiennent des alcaloïdes opiacés dont les plus connus sont la codéine et la morphine.
Localisation : Montagnes asiatiques, en Europe et à Montbazin
Wikipédia

PARIETARIA JUDAICA ou pariétaire de Judée

Famille : urticacées.
Son nom « Parietaria » lui a été donné par Clusius, vient du latin « parietis » qui signifie paroi faisant référence au fait qu’elle croît sur les murs. Autres noms : Pariétaire couchée, Pariétaire étalée.
Dans le Midi, c’est l’une des sources allergènes la plus importante. Plante vivace herbacée comestible de 10 à 40 cm, à nombreuses tiges rougeâtres à roussâtres couverte de poils non urticants. Feuillage caduc, vert sombre aux nervures plus claires couvertes de poils hirsutes blancs et revers collant. Floraison mai à octobre. Le pollen que les fleurs projettent est vraiment allergisant, il peut provoquer des crises d’asthme.
Propriétés astringente, diurétiques, émollientes et vulnéraires. De nos jours toujours prescrite en homéopathie.
Localisation : Montbazin
Tela-botanica

PARONYCHIA ARGENTEA ou paronyque argentée ou thé des arabes

Famille : caryophyllacées.
Plante vivace herbacées annuelles, bisannuelles ou pérennes, de 20 à 30 cm, à souche épaisse, à tiges couchées-étalées, pubescentes. Feuilles opposées, ovales, presque glabres. En général, petites fleurs blanches ou blanc-jaunâtre souvent cachées par les bractées. Floraison mai-juin. Peut fleurir de l’hiver à l’été.
Localisation : Europe méridionale – Asie occidentale – Afrique septentrionale – Montbazin
Wikipédia

PARONYCHIA CAPITATA ou paronyque en tête

Famille : caryophyllacées.
Plante vivace de 5 à 15 cm. Feuilles elliptiques ou lancéolées. Fleurs avec 5 sépales.
Localisation : Afrique du Nord – Europe méridionale – Montbazin
Tela-botanica

PETRORHAGIA PROLIFERA ou tunique prolifère, ou œillet prolifère

Famille : caryophyllacées.
Plante annuelle à racine pivotante. Très commune en Corse elle se trouve dans les lieux secs et pierreux. D’une hauteur de 10 à 40 cm elle fleurit de mai à septembre.
Localisation : Toute l’Europe
Tela-botanica

PHYSALIS FUSCOMACULATA ou physalis viscosa

Famille : Solanaceae.
Cerise de terre collante plante originaire de Virginie, considérée comme mauvaise herbe. Très rare dans notre région, elle aime aussi bien les terrains vagues que les zones cultivées comme la vigne
Tela-botanica

PLANTAGO CORONOPUS ou plantain corne-de-cerf.
Autres noms : pied de corbeau ou plantain corne de bœuf.
Son nom lui vient de la forme de ses feuilles

Famille : plantaginacées.
Plante annuelle ou bisannuelle de 5 à 40 cm, pubescente ou velue. Feuilles toutes étalées en rosette. La couleur dominante des fleurs est le jaune. Floraison mi-mai – début octobre. Propriétés : déjà connu dans l’Antiquité, il fut utilisé comme astringent dans les métrorragies ou pour stimuler la virginité chez les jeunes filles qui l’avaient perdue. De nos jours : diurétique, comme emplâtres contre les ulcères, collutoire pour gargarisme ou solution efficace contre la conjonctivite.
Alimentaire : feuilles de la première année employées comme légume, c’est ce que l’on appelle « un légume oublié »
Écologique : c’est une plante « témoin », lorsqu’il n’y a plus que lui sur une dune, signifie qu’elle va très vite redevenir mobile, il faut immédiatement en interdire l’accès.
Localisation : Europe centrale et méridionale, Asie occidentale, Afrique septentrionale, Montbazin
Wikipédia

POA TRIVIALIS ou pâturin commun

Famille : poaceaes.
Plante herbacée vivace de 40 à 90 cm. Feuillage assez fin et mou, il aime l’ombre et les terrains frais. Il conserve un bel aspect pendant l’hiver. Par contre il est très sensible à la sécheresse. Sa qualité est son installation rapide.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

POLYPODIUM INTERJECTUM ou polypode intermédiaire

Famille des polypodiaceae dryopteridaceae.
Il aime les rocailles près des chênes. Il est dit intermédiaire car il se situe entre le polypode commun et le polypode austral.
Localisation : présente à Montbazin
Wikipédia .

PORTULACA OLERACEA ou pourpier

Famille : portulacacées.
Plante annuelle, rameuse, couchée, s’étalant sur 10 à 30 cm. Ses tiges sont couchées ou dressées le plus souvent rougeâtres. Feuilles obovales-oblongues, charnues. Les fleurs jaunes, sessiles sont solitaires ou agglomérées à l’aisselle et au sommet des rameaux. Le pourpier est un bio-indicateur caractéristique des sols : si manquants d’air, si carencés en calcium, si faible pouvoir de fixation d’eau, donc très secs en été. Le pourpier est un aliment peu énergétique, apportant peu de calories. Sa feuille est très riche en oligo-éléments : potassium, magnésium et calcium. Aussi beaucoup plus riche en vitamine C que la pomme. La concentration en vitamines B est aussi plus importante que dans la plupart des fruits. Excellente salade de campagne.
Localisation : Toute la France – Montbazin
Wikipédia

POTENTILLA NEUMANNIA ou potentille printanière

Famille : rosaceaes.
Plante vivace de 10 à 30 cm de hauteur, tapissante, dressée, herbacée, parfois arbuste. Feuilles digitées, ternées ou pennées. Fleurs à réceptacle, jaunes. Fleurit sur de longues périodes de mai à septembre. Plante très ornementale par son feuillage et ses fleurs. Utilisation en bordures, massifs permanents ou rocaille, toujours en plein soleil.
Localisation : Montbazin
Tela-botanica

RANONCULUS BULBOSUS ou renoncule bulbeuse

Famille : ranunculaceaes.
Plante herbacée vivace, courte, renflée en bulbe arrondi, à racines fibreuses. Tige de 20 à 60 cm, dressée ou ascendante, velue. Feuilles ovales dans leur pourtour, incisées-dentées. Fleurs jaunes, particularités se sépales sont velus, réfléchis vers le pédoncule floral. Floraison d’avril à juillet.
Localisation : Europe centrale et septentrionale – Montbazin
Wikipédia

RAPISTRUM RUGOSUM ou rapistre rugueux

Plante herbacée velue de 30 à 60 cm à rameaux nombreux. Feuilles inférieures pétiolées lyrées, les supérieures sessiles lancéolées, dentées. Fleurs jaunes pâles à 4 pétales et 4 sépales dressés dont 2 sont bossus à la base.
Localisation : Europe – Montbazin
Wikipédia

RESEDA PHYTEUMA ou réséda raiponce

Famille : résédacées.
Plante annuelle ou bisannuelle, herbacée assez basse de 10 à 30 cm, fréquemment ramifiée à la base, à tige velue. Les feuilles sont en générales entières, avec quelques feuilles irrégulièrement lobées. Fleurs très petites aux pétales blancs échancrés entourant de nombreuses étamines. Floraison d’avril à septembre. Les anciens cachaient précieusement leurs petits coins à répontchous.
Localisation : Montbazin- Région méditerranéenne
Wikipédia

ROSTRARIA CRISTATA ou keurelie à crêtes

Famille : poacées.
Plante annuelle de 10 à 50 cm, à racine fibreuse, forme de petites touffes. Feuilles larges de 1 à 3 mm, planes, velues. Floraison de mai à juillet. Chemins et lieux incultes.
Localisation : Montbazin – Région méditerranéenne
Tela-botanica

RUMEX ACETOSELLA ou petite oseille, ou vinette en français acadien

Famille : polygonacées.
Généralement considéré comme un bon indicateur d’un sol siliceux ou acide, par conséquent d’un sol pauvre. Il peut croître dans les champs, mais aussi dans les sols calcaires où il peut être concurrencé par le trèfle. Il peut-être vénéneux pour les chevaux et les moutons.
Localisation : Montbazin – régions tempérées de tout le globe
Wikipédia

RUMEX BUCEPHALOPHORUS ou oseille tête de bœuf

Famille : polygonacées.
Plante annuelle de 5 à 30 cm, glabre et souvent rougeâtre, à racine grêle. Feuilles petites, pétiolées, ovales. Fleurs hermaphrodites, verticillées par 2-3, en grappes simples. Floraison d’avril à septembre.
Localisation : Montbazin – Région méditerranéenne
Tela-botanica

SAPONARIA OFFICINALIS ou saponaire

Famille : caryophyllacées.
S’appelle aussi savonnaire, ou herbe à savon. Plante à tiges robustes de 40à 80 cm de haut. Fleurit de juin à octobre. La décoction appliquée sur le visage permet de lutter efficacement contre les maladies de la peau. Possède des propriétés dépuratives et vermifuges. Lutte contre les angines et les aphtes.
Localisation : Montbazin
Wikipédia

SCABIOSA SUCCISA ou Succisa pratensis,
ou scabieuse printanière, ou Mors-du-Diable

Famille : dipsacacées.
Plante vivace de 30 cm à 1 m de hauteur. Floraison de juillet à octobre.
Localisation près et bois humides dans toute la France. Présente à Montbazin
wikipedia

SCANDIX PECTEN-VENERIS ou scandix peigne de Vénus

Famille : apiaceaaes.
Plante herbacée annuelle dont les feuilles sont plusieurs fois découpées en fines lanières. Hauteur de 10 à 30 cm et d’une floraison de février à août.
Localisation : plutôt méridionale, présente à Montbazin
Wikipédia

SCOLYMUS HISPANICUS ou scolyme d’Espagne,
appelé aussi chardon d’Espagne

Famille : astéracées.
Plante qui ne passe pas inaperçue tant par sa taille que par sa couleur ou ses piquants. Ses racines sont comestibles.
Localisation : Espèce méditerranéenne de faible altitude. Montbazin
Tela-botanica

SCORPIURUS SUBVILLOSUS ou scorpiure poilue chenillette.

Famille : fabaceaes.
Elle croit dans les cultures, les terres en friche et aux bords des chemins. Les fruits sont épineux bosselés et irrégulièrement enroulés en spirales. Hauteur de 10 à 50 cm. Floraison mars à juin.
Localisation sud de France
Wikipédia

SCORZONERA LACINIATA ou scorsonère ou salsifis

Famille : astéracées.
Plante annuelle ou semestrielle. Se trouve sur les cultures en jachère. Fleurs d’un jaune clair de tailles de 10 à 30 cm fleurit de juin à août. Comestible feuilles et racines.
Localisation France, protégée en Lorraine et Aquitaine. Montbazin
Wikipedia

SCROPHULARIA PEREGRINA ou scrofulaire voyageuse

Famille : scrophulariacées.
Plante qui se rencontre dans les endroits frais et herbeux. Les fleurs rouges sombre sont en panicules terminales feuillées d’environ 8 mm. Floraison d’avril à juillet. C’est une plante peu fréquente sans être rare.
Localisation Sud de la France et méditerranée. Prés de l’influence maritime. Présente à Montbazin
Tela-botanica

SECURIGERA VARIA ou CORONILLA VARIA L. ou coronille bigarrée

Famille : fabacées.
Plante herbacée vivace à faible croissance. Elle est originaire d’Asie et d’Europe. Elle est utilisée pour lutter contre l’érosion. Période de floraison juin à septembre, la couleur dominante de ses fleurs est bleu, blanc, rose.
Localisation : midi européen – Montbazin
Wikipédia

SEDUM ALBUM ou orpin blanc

Famille : crassulacées.
Petite plante grasse de 5 à 20 cm aux feuilles alternes, de section ovale. La couleur dominante de ses fleurs est le blanc. Sa période de floraison est de juillet à septembre. C’est avec le suc non âcre de ses fleurs que l’on prépare un onguent dit « populeum » aux vertus cicatrisantes. De couleur verte et rouge hors période de floraison.
Localisation : Montbazin – Europe centrale et méditerranéenne – Grèce – Afrique du Nord – Asie Mineure
Wikipédia

SHERARDIA ARVENSIS ou rubéole des champs

Famille : rubiacées.
Plante annuelle de 20 à 40 cm, plus ou moins couchée, velue. Feuilles elliptiques, verticillées par 4 ou 6. Les fleurs sont très petites, mauves, par capitules et entourées de bractées foliacées. Floraison d’avril à septembre.
Localisation : Montbazin- Europe – Afrique du Nord – Asie du sud-est
Wikipédia

SIDERITIS ROMANA ou crapaudine de Rome, ou thé de Rome

Famille : lamiacées.
Plante herbacée annuelle ou vivace ou encore des sous-arbrisseaux velus ou laineux. Feuilles ovales-oblongues, vertes, velues, à dents robustes et assez nombreuses. Les petites fleurs jaunes, blanches, pourprées ou violacées sont regroupées en épis terminaux fleurissent de mai à août. S’emploie en guise de thé.
Localisation : région méditerranéenne – Montbazin
Wikipédia

SILENE NUTANS ou silène penché

Famille : caryophyllacées.
Plante de 20 à 50 cm à fleurs blanches et avec des pétales échancrés. Floraison de juillet à août. La fleur ne s’ouvre qu’en soirée et pour la nuit.
Localisation : en France, menacée dans le Nord Pas de Calais, figure sur la liste rouge des taxons menacés.
Présente à Montbazin
Wikipédia

SILYBUM MARIANUM ou chardon Marie

Famille : astéracées.
Le qualificatif marianum est lié à la Vierge Marie. Une légende veut que celle-ci, voyageant de Judée en Égypte pour échapper à Hérode, aurait caché l’enfant Jésus sous un bosquet de chardons, où elle lui aurait donné le sein. Quelques gouttes de son lait tombèrent sur les feuilles, d’où les nervures blanches caractéristiques à cette espèce et d’une de ces propriétés favorisant la lactation.
Plante bisannuelle, robuste, de grande taille dépassant le plus souvent 1 m, à tige non ailée. Ses grandes feuilles vert pâle sont bordées de dents épineuses à pointe jaune très acérées. Toutes présentent à l’avers de nombreuses nervures blanches, donnant l’impression que la feuille est maculée de lait. Floraison à la fin du printemps. Propriétés : Les grecs de l’antiquité l’utilisaient pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. Au Moyen-âge, on disait que le chardon de Marie chassait la mélancolie (appelée aussi bile noire). Au XIXe siècle, les américains l’ont employé pour traiter les varices, les troubles menstruels et les congestions du foie. Il est aussi utilisé contre la dyspepsie.
Usage culinaire : on apprête les feuilles à la manière des épinards, après en avoir retiré les épines, les jeunes pousses à la manière des asperges, les boutons floraux à la manière des artichauts et les graines torréfiées à la manière du café.
Localisation : friches vivaces subméditerranéennes – Montbazin
Wikipédia

SOLANUM DULCAMARA ou morelle douce-amère

Famille : solanacées.
Plante volubiles, à tiges ligneuses peuvent atteindre 3.5 m de longueur, elle s’élève au-dessus du sol avec l’aide d’un support. Ses rameaux lui permettent de s’agripper aux arbres et arbustes de son entourage, feuilles alternes, pétiolées. La floraison s’étend sur une longue période, il arrive de pouvoir observer sur un même plant des fleurs violettes aux étamines jaunes et de jeunes fruits allant du vert à l’orange voire au rouge. Les fruits sont fortement toxiques pour les mammifères, mais la toxicité peut s’atténuer avec la fin de la saison, ce qui permet à certains volatiles de se nourrir des derniers fruits encore accrochés l’hiver venu.
Localisation : dans toute la France, mentionnée en Europe dès le XIII ème siècle – Montbazin
Wikipédia

SOLANUM NIGRUM ou morelle tue chien, ou morelle noire.
Nombreux noms vernaculaires : herbe maure, morette,morelle, amourette, tomate du diable, herbe aux magiciens, raisin de loup, herbe à gale, myrtille du jardin

Famille : solanacées.
Dans cette famille se situe aussi la pomme de terre, l’aubergine, la tomate et la douce-amère. Jadis le Solanum était considérée comme une plante associée à la magie noire. Plante annuelle aux formes très variables de 10 à 60 cm, verte, glabre ou peu poilue, à peine odorante. Tige et rameaux dressés ou diffus. Feuilles d’un vert foncé, ovales, plus ou moins sinuées ou dentées. Fleurs blanches, petites. Floraison de juin à septembre.
Localisation : Montbazin – toute l’Europe
Wikipédia

SONCHUS ARVENSIS ou laiteron des champs

Famille A : astéracées.
Plante herbacée vivace à port dressée pouvant atteindre 50 cm à 1.5 m. Elle se propage essentiellement par voie végétative (rhizomes). Les feuilles inférieures sont disposées en rosette. Elles sont entières, échancrées lobées, avec les dents dirigées vers la base, épineuses mais non piquantes, glabre. Les fleurs jaunes sont réunies en capitules peu nombreuses, longuement pédonculés. Le fruit est une « cypsela » de couleur brun-foncé. La plante entière contient un latex laiteux qui s’écoule lorsqu’on casse la tige ou les feuilles. Ce caractère évite toute confusion possible avec le chardon. On peut consommer les feuilles et les racines de cette plante. Les feuilles doivent être récoltées jeunes et peuvent se préparer soit crues, soit cuites, à la manière des épinards. Elles ont un goût légèrement amer et il est préférable d’enlever les épines. Les feuilles contiennent des sels minéraux et sont riches en vitamine C. Leur teneur en protéines s’élève à 2% du poids sec. On peut également consommer les tiges cuites comme les asperges. Les racines torréfiée étaient utilisées comme succédané du café.
Localisation : Montbazin – Régions tempérées d’Eurasie
Wikipédia

SONCHUS ASPER L.
ou laiteron épineux ou piquant

Famille : astéracées.
Plante annuelle à feuilles oblongues, sinuées-dentées. Fleurs jaunes. Floraison de juin à octobre.
Localisation : toute la surface du globe
Tela-botanica

SONCHUS TENERRIMUS ou laiteron délicat

Famille : astéracées.
Plante bisannuelle ou vivace à tige de 20 à 40 cm, dressée, glabre, très rameuse dès la base, à rameaux étalés ou diffus. Feuilles minces, très molles, embrassant la tige par deux oreillettes très aiguës. Ses fleurs sont jaunes. Floraison d’avril à août. Plante relativement rare.
Localisation : Portugal – Espagne – Italie – Croatie – Crète – Algérie – Montbazin
Tela-botanica

SORGHUM HALEPENSE ou sorgho d’Alep

Famille : poaceaes.
Plante vivace de 50 à 100 cm à souche rampante. Floraison de juillet à septembre. Se trouve dans les lieux sablonneux du midi.
Localisation en Europe méridionale. Montbazin
Wikipédia

STELLARIA HOLOSTEA ou stellaire holostée

Famille : caryophyllacées.
Plante qui pousse sur les talus au printemps. Est aussi appelée langue d’oiseau. Feuillage persistant. Floraison de mars à juin. Hauteur de 30 à 60 cm.
Localisation : Europe, Asie, Afrique
Wikipédia

TARAXACUM FASCIATUM ou pissenlit dent de lion.
Le nom « pissenlit » est attesté dès le XV ème siècle
il provient des propriétés diurétiques de la plante.

Famille : astéracées
C’est certainement la plante champêtre la plus connue. Vivace, de plein soleil ou mi-ombre, à racine charnue pénétrant profondément dans le sol (plus de 50 cm), ce qui lui permet de résister au gel intense des régions froides. Les feuilles très riche en vitamine C et Béta-carotène aux effets antioxydants, les fleurs et les racines sont également consommées. Feuilles oblongues très dentées que l’on cueille de mars à avril, et les fleurs jaunes de mai à août. Autres propriétés : diurétique, tonique et stimule le foie, laxative, anti toxique, aide à digérer, joue un rôle de prévention dans les calculs biliaires. Son jus a des effets contre l’obésité, la goutte, l’hypertension, l’artériosclérose….
En lui tout est bon à manger : pour les tisanes, utilisez la plante entière séchée. Ses jeunes feuilles s’utilisent en salade avec des croûtons, des œufs, des morceaux de fromage. Cuites elles se mangent comme les épinards. Les boutons de fleurs comme les asperges…..
Limonade de pissenlit :
1 kg de fleurs de pissenlit cueillies en mi-journée, 2 dl d’eau, le zeste de 2 citrons, le jus d’orange pressée, 700 g de cassonade. Lavez, ajoutez l’eau, les zestes de citron et la cassonade. Faire bouillir l’ensemble pendant 15 mn. Laissez infuser 12 h. Filtrez et mettre en bouteille.
Localisation : Pourtour méditerranéen – Montbazin
Wikipédia

TEUCRIUM CHAMAEDRYS ou germandrée petit-chêne

Famille : lamiacées.
Plante herbacée vivace assez basse. A petites feuilles à bord denté. Fleurs de couleur rose. Sa floraison de juin à octobre, abondante en font un bon couvre-sol. Propriétés : sommités fleuries séchées sont antiseptiques, fébrifuges, stomachiques, toniques, vulnéraires. Très utilisée par les anciens en cure annuelle.
Suite à des hépatites aiguës cytolytiques lors d’un régime amaigrissant avec un cas mortel (utilisation de la plante sous forme poudre), cette plante est interdite d’utilisation pharmaceutique ou autre préparation depuis mai 1992 : Arrêté du 12 mai 1992 publiée au JORF n°120 du 23 mai 1992 page 7008, portant interdiction d’exécution et de délivrance de préparations magistrales ou autres préparations à base de Germandrée-Petit-Chêne.
Localisation : région méditerranéenne et Montbazin
Wikipédia

TEUCRIUM POLIUM ou germandrée blanc grisâtre

Famille : lamiacées.
Plante vivace de 10 à 30 cm à tige ligneuse, ascendante, blanches-tomenteuses. Feuilles sessiles, crénelées dans le haut, enroulées aux bords. Fleurs blanches, rarement purpurines, assez grandes, globuleuses ou ovoïdes. Floraison : Mai à août. Les feuilles sont utilisées en cuisine et en médecine.
Propriétés : stomachique, hypertenseur, antibactérien, anti-inflammatoire, anti-diarrhée, antispasmodique. Il faut cependant rester prudent avec son utilisation, en raison de sa toxicité connue du foie et des reins.
Localisation : Région méditerranéenne et Montbazin
Wikipédia

TORDYLIUM REPENS ou tordyle élevé

Famille : apiaceaaes.
Croit dans les endroits secs et ensoleillés, les vignes et dans les lieux incultes. Sa hauteur est de 30 à 80 cm hérissée de poils scabres. Floraison de juin à août.
Localisation : Europe et sud méditerranéen
Wikipédia

TRAGOPOGON PORRIFOLIUM salsifis à feuilles de poireau, salsifis blanc, salsifis austral

Famille : Asteraceae.
Plante comestible à fleurs jaunes, pouvant atteindre 20 cm de hauteur.
Les jeunes feuilles et la racine se mangent cuits.
Jeune, on peut la confondre avec le scorzonera laciniata.
Localisation : dans touters les régions tempérées
Wikipédia

TRIFOLIUM ANGUSTIFOLIUM ou trèfle à feuille étroites

Famille : fabacées.
Il pousse à la fin du printemps surtout dans nos régions méditerranéennes assez rare dans les autres régions. On le reconnaît à son inflorescence allongée semblable à un épi de graminées, de 10 à 40 cm hauteur. Floraison mai juillet.
Localisation : Europe méridionale et Afrique septentrionale
Wikipédia

TRIFOLIUM ARVENSE ou trèfle pied-de-lièvre

Famille : fabacées.
Trèfle commun dans toute l’Europe. De couleur blanc rosâtre, son inflorescence est caractérisée par des poils soyeux dont sont munis les calices. Se rencontre dans les champs ou les lieux sablonneux. Sa hauteur de 5 à 40 cm. Floraison de mai à octobre.
Localisation : présent à Montbazin
Wikipédia

TRIFOLIUM CAMPESTRE ou trèfle couché, trèfle des champs

Famille : fabacées.
Plante très largement répandue dans l’Europe occidentale. Adventice de nombreuses cultures. Floraison de mai à septembre. Hauteur de 10 à 30 cm. Fleurs jaunes ou rosées groupées en têtes globuleuse pédonculées.
Localisation : pousse aussi bien sur les terrains acides que basiques
Wikipédia

TRIFOLIUM PRATENSE ou trèfle des près, ou trèfle violet

Famille : fabacées.
Est à l’origine des variétés fourragères de trèfle violet cultivé. C’est une plante vivace de 5 à 50 cm de haut. Les fleurs sont rosées au sommet. Sa floraison dure de mai à septembre et sur une période plus longue dans le sud de la France. On peut en moudre les graines pour en faire de la farine. Utilisée contre la toux et contre les diarrhées. Est utilisée comme engrais vert.
Localisation : commun dans toute la France
Wikipédia

TRIFOLIUM REPENS ou trèfle blanc

Famille : fabacées.
Utilisée comme fourrage, c’est aussi un adventice des terres cultivées et des jardins. Cette plante pousse jusqu’à 2750 m d’altitude elle s’adapte à tous les types de sols. Les tiges atteignent de 10 à 40 cm. A noter la forme rare à quatre feuilles recherchée par les anciens. La plante en fleur contient des cyanures qui peuvent nuire à la santé des bovins.
Localisation en Europe et en Asie
Wikipédia

UROSPERMUM PICROIDES ou faux picris

Famille : astéracées.
Se compose de deux espèces. Dalechampii ou picroides. Essentiellement méditerranéennes qui doivent leur nom à leur fruits. Plante proche des pissenlits.
Localisation : pourtour méditerranéen
Wikipédia

VALERIANELLA DISCOIDEA ou valériane doucette discoïde. Mâche

Famille : caprifoliacées.
Espèce méditerranéenne qui croit dans les champs. Les feuilles sont découpées en lanières. Les fleurs sont rosées ou lilas fleurissent d’avril à juillet. Hauteur de 10 à 30 cm.
Localisation : Cette mâche ne se mange guère vu le peu d’abondance de ses feuilles. Régions méditerranéennes
Tela-botanica

VALERIANELLA PUMILA ou doucette naine

Famille : caprifoliacées.
Plante annuelle de 20 à 40 cm à fleurs rosées à têtes planes. Le genre Valérianella comprend environ 50 espèces de plantes appelées ‘’mâches ou doucettes’’. Floraison de mai à juin. Préfère les sols plus frais.
Localisation : régions méridionales
Wikipédia

VERBASCUM BOERHAVII ou molène de mai

Famille : scrofulariacées.
Plante bisannuelle de 40 à 1 m, couverte de duvet blanc, cotonneux, caduc à tige robuste et arrondie. Feuilles épaisses, blanches-cotonneuses, crénelées ou dentées-incisées ovales ou elliptiques. Fleurs jaunes avec gorge violette, grandes, en long épi interrompu à la base.
Localisation : Europe méridionale – Montbazin
Wikipédia

VERBASCUM CHAIXII ou molène de chaix

Famille : scrofulariacées.
Plante vivace de 40 à 1 m, dressée, tige peu robuste, couverte de poils argentés. Feuilles d’un vert sombre, crénelées ou dentées-incisées. Fleurs jaunes avec gorge violette, assez petites. Floraison de juin à septembre. Propriétés des fleurs : émolliente, expectorante, adoucissante, rentrant dans la préparation de tisanes, décoctions et infusions. Les fleurs après la récolte sont séchées à l’abri de l’air et de la lumière. Dans l’Antiquité, elles étaient utilisées contre les inflammations oculaires.
Localisation : Montbazin – Europe centrale et méridionale
Tela-botanica

VICIA VILLOSA ou vesce velue ou de Russie

Famille : fabacées.
C’est une plante annuelle légumineuse cultivée comme plante fourragère. Relativement imposante elle peut grimper jusqu’à 2 m. Assez commune dans le sud de l’Europe. Les tiges sont couvertes de poils et le fruit est une gousse allongée et velue.
Localisation présente à Montbazin
Tela-botanica

VINCA MAJOR ou pervenche

Famille : gentianales.
Plante sempervirente à base sarmenteuse sur laquelle se développent des tiges rampantes formant des masses au sol mesurant entre 2 et 5 m de diamètre et 50 à 70 cm de long, de couleur vert foncé. Les fleurs, violette et d’un diamètre de 3 à 5 cm, sont visibles du début du printemps jusqu’à l’automne. C’est une plante courante dans les jardins de zones tempérées pour son feuillage persistant, sa couverture au sol, ses fleurs printanières et estivales.
Localisation : Sud de l’Europe – Montbazin
Wikipédia

VIOLA SYLVESTRIS ou violette des bois

Famille : violacéaes.
La couleur dominante des fleurs est le bleu La période de floraison est de mars à juin. La fleur se développe au bout d’un pédoncule qui part d’une ramification de la tige principale. La feuille est en forme de cœur. Selon le positionnement des pétales sont appelées violettes ou pensées. Utilisées principalement à titre ornemental. Elle calme la toux et active la transpiration. Apporte un peu de couleur dans une belle salade verte.
Localisation : Europe jusqu’à 1500 m d’altitude. Présente à Montbazin
Wikipédia

XANTHIUM SPINOSUM ou lampourde épineuse

Famille : astéracées.
Plante d’origine sud-américaine, introduite dans le Midi au XVII ème siècle. Elle est assez commune des terrains vagues, des haies et des bords de chemin. Plante annuelle de30 à 80 cm, à tige rameuse dès la base. Les feuilles sont vertes en dessus, blanches en dessous, allongées, entières ou lobées. Floraison juillet à septembre.
Localisation : Europe méridionale – Caucase – Afrique septentrionale – Montbazin
Tela-botanica

Index des noms communs des plantes montbazinoises

agrostide des chiens AGROSTIS CANINA
ail à fleurs nombreuses ALLIUM POLYANTHUM
amarante réfléchie AMARANTHUS RETROFLEXUS
andryale à feuilles entières ANDRYALA INTEGRIFOLIA
aristoloche à feuilles rondes ARISTOLOCHIA ROTUNDA
armoise annuelle ARTEMISIA ANNUA
Armoise champêtre ARTEMISIA CAMPESTRIS
arum d’Italie ARUM ITALICUM
astragale de Montpellier ASTRAGALUS MONSPESSULANUS
astragale étoilé ASTRAGALUS STELLA
avoine barbue AVENA BARBATA
avoine stérile AVENA STERILIS

ballote noire BALLOTA NIGRA
barlia robertiana HIMANTOGLOSSUM ROBERTIANUM
bette maritime ou poirée BETA VULGARIS SUBSP. MARITIMA
biscutelle commune BISCUTELLA LAEVIGATA
boule azurée ECHINOPS RITRO
brachiopode de Phénicie BRACHYPODIUM PHOENICOIDES
brachiopode rameux BRACHYPODIUM RETUSUM
brome à épillets BROMUS LANCEOLATUS
brome de Madrid BROMUS MADRITENSIS
brome rouge BROMUS RUBENS
bugle Yvette AJUGA IVA
buglosse azurée d’Italie ANCHUSA AZUREA
bugrane très grêle ONONIS MINUTISSIMA L
bunias fausse roquette BUNIAS ERUCAGO
buplèvre arbustif BUPLEURUM FRUCTICOSUM

cabaret des oiseaux DIPSACUS FULLONUM
caille lait-jaune GALIUM VERUM
calament népéta CALAMINTHA NEPETA
camphorine de Montpellier CAMPHOROSMA MONSPELIACA
cardère sauvage DIPSACUS FULLONUM
carex CAREX HELLARIANA
carline en corymbe CARLINA CORYMBOSA
carotte sauvage DAUCUS CAROTA
carthame laineux CARTHAMUS LANATUS
cataire NEPETA CATARIA
catananche bleue CATANANCHE CAERULEA
centaurée à panicule CENTAUREA PANICULATA
centaurée chausse-trappe CENTAUREA CALCITRAPA
centaurée d’Érythrée CENTAURIUM ERYTHRAEA
centaurée de Malte CENTAUREA MELITENSIS
centaurée du solstice CENTAUREE SOLSTITIALIS
centranthe chausse-trappe CENTRANTHUS CALCITRAPAE
céphaire blanche CEPHALARIA LEUCANTHA L.
cerfeuil sauvage ANTHRISCUS SYLVESTRIS
chardon à capitules grêles CARDUUS TENUIFLORUS CURTIS
chardon à capitules serrés CARDUUS PYCNOCEPHALUS L.
chardon à taches blanches CIRSIUM MACULATUM
chardon aux ânes ONOPORDUM ACANTHIUM
chardon d’âne ERYNGIUM CAMPESTRIS
chardon d’Espagne SCOLYMUS HISPANICUS
chardon d’Illyrie ONOPORDUM ILLYRICUM
chardon fausse acanthe CARDUUS ACANTHOIDES L.
chardon Marie SILYBUM MARIANUM
chénopode blanc CHENOPODIUM ALBUM
chénopode des murs CHENOPODIASTRUM MURALE
chénopode à feuilles d’ortie CHENOPODIASTRUM MURALE
chiendent pied de poule CYNODON DACTYLON
chondrille à tiges de jonc CHONDRILLA JUNCEA L.
cirse à feuilles maculées CIRSIUM MACULATUM
cirse commun lancéolé CIRSIM VULGARE
cirse des vignes CIRSIUM ARVENSE
coronille bigarrée SECURIGERA VARIA
crapaudine de Rome SIDERITIS ROMANA
cresson de fontaine ou de ruisseau NASTURTIUM OFFICINALE
cupidone bleue CATANANCHE CAERULEA
cuscute du thym CUSCUTA EPITHYMUM
cynoglosse de Crète CYNOGLOSSUM CRETICUM

dactyle aggloméré DACTYLIS GLOMERATA
dactyle pelotonné DACTYLIS GLOMERATA
doucette naine VALERIANELLA PUMILA
drave de printemps DRABA VERNA

égilope ovale AEGILOPS OVATA
épilobe hérissé EPILOBIUM HIRSUTUM
épilobe à grandes fleurs EPILOBIUM HIRSUTUM
érigéron crépu ERIGERON CRISPUS
espangassat HORDEUM MURINUM
esparcette à feuilles de vesce ONOBRYCHIS VICIIFOLIA
esparcette bâtarde ASTRAGALUS MONSPESSULANUS
esparcette cultivée ONOBRYCHIS VICIIFOLIA
éternue des chiens AGROSTIS CANINA
euphorbe petit cyprès EUPHORBIA CYPARISSIAS
euphraise jaune ODONTITES LUTEUS

fausse bruyère FUMANA ERICOÏDES
faux picris UROSPERMUM PICROIDES
ficaire fausse renoncule FICARIA VERNA HUDS
fumeterre en épi FUMARIA SPICATA

gaillet à feuilles d’asperge GALIUM CORRUDIFOLIUM VILL.
gaillet fangeux GALIUM ULIGINOSUM
gaillet vrai GALIUM VERUM
genêt épineux GENISTA SCORPIUS
genêt scorpion GENISTA SCORPIUS
géranium à feuilles molles GERANIUM MOU
germandrée blanc grisâtre TEUCRIUM POLIUM
germandrée petit-chêne TEUCRIUM CHAMAEDRYS
glaïeul commun GLADIOLUS COMMUNIS
gros-minet ou queue-de-lèvre LAGURUS OVATUS
guimauve faux chanvre ALTHAEA CANNABINA

hélianthème à feuille de ledum HELIANTHEMUM LEDIFOLIUM L.
herbe à cochons AMARANTHUS RETROFLEXUS
herbe à gale SOLANUM NIGRUM
herbe aux cent têtes ERYNGIUM CAMPESTRIS
herbe aux magiciens SOLANUM NIGRUM
herbe maure SOLANUM NIGRUM

ivraie vivace LOLIUM PERENNE
jonc aggloméré JUNCUS CONGLOMERATUS
keurelie à crêtes ROSTRARIA CRISTATA

lagure ovoïde LAGURUS OVATUS
laîches CAREX HELLARIANA
laiteron délicat SONCHUS TENERRIMUS
laiteron des champs SONCHUS ARVENSIS
laiteron épineux ou piquant SONCHUS ASPER L.
lamier ortie rouge hybride LAMIUM HYBRIDUM
lampourde épineuse XANTHIUM SPINOSUM
lavatère MALVA DENDROMORPHA
lunetière lisse BISCUTELLA LAEVIGATA
luzerne ONOBRYCHIS VICIIFOLIA
luzerne à fruits nombreux MEDICAGO POLYMORPHA l
luzerne de Gérard MEDICAGO RIGUDULA L.
luzerne des grèves MEDICAGO LITTORALIS ROHDE EX LOISEL
luzerne hérissée MEDICAGO POLYMORPHA l
luzerne rugueuse MEDICAGO RUGOSA

m âche VALERIANELLA DISCOIDEA
mauve arborescente MALVA DENDROMORPHA
molène de chaix VERBASCUM CHAIXII
molène de mai VERBASCUM BOERHAVII
morelle douce-amère SOLANUM DULCAMARA
morelle tue chien, morelle noire, morelle amourette SOLANUM NIGRUM
m ors-du-Diable SCABIOSA SUCCISA
myrtille du jardin SOLANUM NIGRUM

népéta cataire NEPETA CATARIA

œillet prolifère PETRORHAGIA PROLIFERA
ophrys abeille OPHRYS APIFERA
ophrys araignée OPHRYS ARANIFERA
orchis à longu es bractées HIMANTOGLOSSUM ROBERTIANUM
orchis bouc HIMANTOGLOSSUM HIRCINUM
orchis géant HIMANTOGLOSSUM ROBERTIANUM
orge des rats, orge des souris, orge des murs, orge queue-de-rat HORDEUM MURINUM
origan commun ORIGANUM VULGARE
orobanche du thym OROBANCHE ALBA
orpin blanc SEDUM ALBUM
oseille tête de bœuf RUMEX BUCEPHALOPHORUS
oursin bleu ECHINOPS RITRO

panicaut champêtre ERYNGIUM CAMPESTRIS
pariétaire de Judée PARIETARIA JUDAICA
paronyque argentée PARONYCHIA ARGENTEA
paronyque en tête PARONYCHIA CAPITATA
pâturin commun POA TRIVIALIS
pavot mexicain GLAUCIUM MEXICANA
pavot somnifère ou pavot sauvage PAPAVER SOMNIFERUM
persil d’âne ANTHRISCUS SYLVESTRIS
persil sauvage ANTHRISCUS SYLVESTRIS
pervenche VINCA MAJOR
petite oseille RUMEX ACETOSA
petite centaurée CENTAURIUM ERYTHRAEA
petite centaurée maritime CENTAURIUM MARITIMUM
pied de corbeau PLANTAGO CORONOPUS
pissenlit dent de lion TARAXACUM FASCIATUM
plantain corne-de-cerf PLANTAGO CORONOPUS
poireau des vignes ALLIUM POLYANTHUM
polypode du chêne POLYPODIUM VULGARE
p olypodium commun POLYPODIUM VULGARE
potentille printanière POTENTILLA NEUMANNIA
pourpier PORTULACA OLERACEA

raisin de loup SOLANUM NIGRUM
rapistre rugueux RAPISTRUM RUGOSUM
ray-grass anglais, ray-grass commun LOLIUM PERENNE
ray-grass d’Italie LOLIUM ITALICUM
réglisse des bois POLYPODIUM VULGARE
renoncule bulbeuse RANONCULUS BULBOSUS
réséda raiponce RESEDA PHYTEUMA
roquette jaune DIPLOTAXIS TENUIFOLIA
roseau à quenouille ARUNDO DONAX
rubéole des champs SHERARDIA ARVENSIS

sainfoin cultivé ONOBRYCHIS VICIIFOLIA
salicaire commune LYTHRUM SALICARIA
salsifis SCORZONERA LACINIATA
salsifis à feuilles de poireau, salsifis blanc, salsifis austral TRAGOPOGON PORRIFOLIUM
saponaire SAPONARIA OFFICINALIS
sariette népéta CALAMINTHA NEPETA
scabieuse printanière SCABIOSA SUCCISA
scandix peigne de Vénus SCANDIX PECTEN-VENERIS
scolyme d’Espagne SCOLYMUS HISPANICUS
scorpiure poilue chenillette SCORPIURUS SUBVILLOSUS
scorsonère SCORZONERA LACINIATA
scrofulaire voyageuse SCROPHULARIA PEREGRINA
silène penché SILENE NUTANS
sorgho d’Alep SORGHUM HALEPENSE
sourcil OPHRYS PASSIONIS
stellaire holostée STELLARIA HOLOSTEA
s uccisa pratensis SCABIOSA SUCCISA

thé de Rome SIDERITIS ROMANA
thé des arabes PARONYCHIA ARGENTEA
tomate du diable SOLANUM NIGRUM
tordyle élevé TORDYLIUM REPENS
trèfle à feuille étroites TRIFOLIUM ANGUSTIFOLIUM
trèfle blanc TRIFOLIUM REPENS
trèfle couché, trèfle des champs TRIFOLIUM CAMPESTRE
trèfle des près ou trèfle violet TRIFOLIUM PRATENSE
trèfle pied-de-lièvre TRIFOLIUM ARVENSE
tunique prolifère PETRORHAGIA PROLIFERA

valériane doucette discoïde VALERIANELLA DISCOIDEA
vesce velue ou de Russie VICIA VILLOSA
vinette en français acadien RUMEX ACETOSA
violette des bois VIOLA SYLVESTRIS


Qu’importe le climat, pourvu qu’il y fasse sec !

Résistant, l’orpin, autre nom du sédum, peut se cultiver presque partout en France, sous climat chaud comme sous climat froid. Il endure gel et intempéries tout comme canicule et sécheresse. L’exposition ensoleillée est indispensable, une terre bien drainée également. De croissance rapide, le sédum se plait sous la chaleur voire même en situation aride. Le sol doit être poreux, sec, plutôt sableux. Tout excès d’humidité serait fatal au sédum.


Le JardinOscope, toute la flore et la faune de nos parcs et jardins

Lilas des IndesLagerstroemia indica

Carte d'identité :

Synonyme : Lilas d'été,
Surnoms : Arbre aux fleurs de crêpe ou Arbre à fleurs de mousseline.
Les lilas des Indes sont des arbres de la famille des Lythraceae.
Il existe de très nombreux hybrides issus du croisement de Lagerstroemia indica originaire en fait de Chine, et des Lagerstroemia speciosa originaires l’Inde et de Birmanie.
Hauteur : Ces arbustes au port buissonnant mesurent de 2 à 8 m de haut selon les cultivars, voire moins pour les variétés naines.
Feuillage : Feuilles vert-sombre caduques qui prennent des couleurs flamboyantes - du pourpre au rouge orangé - en automne.
Floraison : De juillet à septembre en racèmes de 10 à 20 cm de long de petites fleurs roses, mauves ou blanches, froissées et ondulées.
Fruits : Capsules d'à peine un centimètre de diamètre, noirâtres qui contiennent une multitude de petites graines ailées toxiques.
Intérêt hivernal : En hiver, cet arbuste à l'allure élégante reste décoratif avec son écorce qui se desquame en taches irrégulières, marbrées de teintes douces, rosées et crèmes.
Rusticité : Jusqu'à -15°C une fois bien installé.

Fiche de culture :

Utilisation : Certains cultivars de petites tailles sont intéressants pour les petits jardins et la culture en bac.
Plantation : La période idéale pour planter un lilas des Indes est en automne (en octobre-novembre), dans les régions plus au nord, préférez les installer en mars-avril.
Exposition : Ils apprécient les situations chaudes et le plein soleil pour fleurir pleinement.
Sol : Tous sols riches, frais, bien drainés. Ces arbustes supportent la sécheresse une fois installé.

  • Ces arbustes ont généralement un port buissonnant, poussant en cépée, mais ils peuvent facilement être conduit en tige par une taille appropriée.
  • Taillez chaque année cet arbuste quand il commence à débourrer en février-mars - cela encouragera la floraison ou permettra de rajeunir un vieux sujet. Comme pour la plupart des arbuste, taillez les branches qui se croisent, enlevez les branches mortes, éclaircissez le centre de l'arbuste pour favoriser la pénétration du soleil et donc la floraison. Supprimez les rejets qui poussent au pied de l’arbuste,

  • Chaque année, faites un apport d'engrais organique (compost, corne broyée ou fumier bien décomposé).
  • Arrosez régulièrement les 2 années qui suivent la plantation de vos arbustes en pleine terre. Pour ceux en bac, engrais et arrosage sont bien-sûr indispensables et devront être plus fréquents qu'en pleine terre.
  • Maladie : Les lilas des Indes sont sensibles à l'oïdium.

  • Par semis (mais il vous faudra patienter 3 à 5 ans pour voir la première floraison).
  • Par bouturage de rameaux aoûtés qui est une méthode plus sûre et plus efficace :
    • En août coupez des extrémités de rameaux latéraux jeunes et non fleuris de 15 à 20 cm de long,
    • Ôtez quelques feuilles de la base et de l'extrémité.
    • Plantez-le boutures dans un mélange de sable et de tourbe à part égale, sous châssis, puis attendez jusqu'à la fin de l'hiver.
    • Au printemps, replantez vos boutures dans un endroit abrité en arrosant régulièrement pendant tout l'été.
    • Cultivez vos boutures ainsi pendant une année avant de planter vos jeunes Lagerstroemia à leur place définitive.

Autres couleurs de floraisons. mauve, blanc rosé, rose clair, fuchsia.


Des légumes à découvrir (3 de 3) : du panais au topinambour

Ça y est, vous avez la piqûre du jardinage et vous désirez explorer davantage le merveilleux monde de la culture des légumes. Vous êtes au bon endroit.

Dans ce dernier texte d’une série de trois, je vous présente le panais, la patate douce, la rhubarbe, la roquette, le soya edamame, la tomatillo, la tétragone et le topinambour,

Si vous n’avez pas lu les deux autres articles, les voici : # 1 et # 2.

Pour chacun des légumes, les meilleurs endroits pour trouver les semences sont indiqués par des numéros. Ces derniers font référence aux fournisseurs de semences québécois présentés à la fin de cet article.

Panais

Le panais (Pastinaca sativa) est un proche parent de la carotte. Tout comme cette dernière, on le cultive pour sa racine et il nécessite une très bonne préparation du sol. Mais la comparaison s’arrête lorsqu’il est question de croissance et de productivité. De fait, le panais a besoin d’une longue période de croissance pour atteindre la maturité, il est donc moins adapté aux régions plus froides. De plus, il exige quatre fois plus d’espace au jardin que la carotte, il est donc moins productif que cette dernière pour la même surface.

On sème le panais en pleine terre 2 à 3 semaines avant le dernier gel. Les semences du panais ont une courte durée de vie et leur taux de germination n’est jamais de 100%. Pour cette raison, mieux vaut utiliser des semences très fraiches et faire un semis dense (aux 4 cm) puis, éclaircir à tous les 8 à 12 cm. La germination est très lente, elle peut prendre jusqu’à trois semaines. Durant cette période, le sol doit être maintenu humide.

Le panais est à maturité 120 à 140 jours après le semis. Très résistant au froid, il peut être récolté très tard et même survivre à l’hiver si le jardin bénéficie d’une bonne couverture de neige.

Attention, les feuilles du panais contiennent des furanocoumarines, des composés toxiques qui peuvent causer de l’irritation cutanée. Pour cette raison, mieux vaut porter des gants lors de la récolte.

Vous trouverez des semences de panais ici : 1, 2, 3, 6 et 7

Patate douce

La patate douce (Ipomea batata) appelée aussi patate sucrée est une plante légumière vivace cultivée comme une annuelle. Elle n’est pas une proche parente de la patate (pomme de terre) même si comme cette dernière, on consomme ses tubercules. La pomme de terre est une plante de climat froid, alors que la patate douce, originaire des régions tropicales, exige beaucoup de chaleur pour atteindre la maturité.

Un des secrets de la culture de la culture de la patate douce réside dans le choix du cultivar. Ce dernier doit être adapté à la courte saison de croissance du Québec. Le deuxième secret concerne l’utilisation d’un géotextile noir pour couvrir le sol dans le but d’en augmenter la température. Enfin, dans les régions les plus froides, la culture sous tunnel ou en serre est incontournable.

On cultive idéalement la patate douce en transplantant en pleine terre des boutures enracinées deux semaines avant le dernier gel.

La patate douce est à maturité 100 à 140 jours après la transplantation des boutures. Les feuilles de la patate douce sont également comestibles.

Vous trouverez des boutures de patate douce dans quelques rares jardineries. Autrement, il est possible d’utiliser des tubercules de patates douces dans certains magasins d’alimentation naturelle (assurez-vous qu’il s’agit de patates douces produites au Québec) pour en faire des boutures à l’intérieur durant l’hiver.

Rhubarbe

La rhubarbe (Rheum rhabarbarum) est incontournable des jardins québécois. Il s’agit d’une plante vivace rustique jusqu’en zone 2 que l’on cultive dans le but de consommer les pétioles des feuilles qui ont un goût acidulé. Une fois installée, la rhubarbe aura fière allure tant dans un coin du potager que dans un aménagement comestible, et ce, pour de nombreuses années.

On cultive idéalement la rhubarbe en transplantant de jeunes plants. De cette façon, la récolte pourra débuter deux ans plus tard. Mais si vous êtes prêt à patienter jusqu’à quatre ans, vous pourrez procéder par un semis démarré à l’intérieur ou directement au jardin.

Attention, les feuilles (les limbes en fait) de la rhubarbe sont toxiques. On ne doit pas les consommer ni les mettre au compost. Toutefois, il est possible d’en faire un insectifuge ou de les déposer tout simplement à la base des plants lors de la récolte.

Vous trouverez des plants de rhubarbe dans votre jardinerie locale et des semences de rhubarbe ici : 2, 3, 4 et 8

Roquette

Roquette à fleurs blanches

La roquette la plus couramment cultivée est la roquette à fleurs blanches (Eruca sativa) ou roquette potagère. Mais on retrouve également la roquette à fleurs jaunes (Diplotaxis tenuifolia) appelée aussi roquette à feuilles étroites ou roquette sauvage. Cette dernière se comporte comme une vivace lorsque la couverture de neige est suffisante pour la protéger.

La roquette apprécie les conditions fraîches du printemps et de l’automne. En été, mieux vaut la cultiver dans une section mi-ombragée du jardin. Autrement, la chaleur et le soleil contribuent à la faire font monter en graines.

Au printemps, on sème la roquette en pleine terre dès que le sol peut être travaillé. Pour une récolte d’automne, on peut aussi effectuer un semis de fin d’été 4 à 6 semaines avant le premier gel.

La roquette est à maturité 30 à 45 jours après le semis. Le fait de récolter les feuilles progressivement à partir du bas contribue à stimuler la production de nouvelles feuilles.

Vous trouverez des semences de roquette ici : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8

Soya edamame

Le soya edamame (Glycine max. ) est une plante de la famille des Fabacées dont on consomme les graines qui ont un léger goût de noisette. Le soya edamame (prononcer « édamamé » ) gagne à être connu du fait qu’il est facile de culture et qu’il constitue une source de protéine végétale d’intérêt dans notre alimentation.

On cultive le soya edamame en semant les graines en pleine terre à tous les 15 à 20 cm une fois les risques de gel passés. Selon la variété, le plant atteint 40 à 60 cm de haut.

Les gousses sont prêtes à être récoltées 70 à 85 jours après le semis. On les cueille régulièrement alors qu’elles sont encore vertes et que les graines sont bien développées. Les gousses doivent être cuites à la vapeur ou dans l’eau bouillante. On extrait ensuite facilement les graines en pressant légèrement sur les gousses.

Vous trouverez des semences de soya edamame ici : 1, 3, 5, 7 et 8

Tétragone

La tétragone (Tetragonia tetragonioides) appelée aussi « épinard de Nouvelle-Zélande » est une jolie plante rampante dont on consomme les feuilles triangulaires charnues. C’est une bonne alternative à l’épinard, car elle n’a pas tendance à monter en graines sous l’effet de la chaleur tout comme ce dernier. Au contraire, la tétragone apprécie les fortes chaleurs de l’été.

La tétragone peut être démarrée par semis intérieur 4 semaines avant le dernier gel ou encore semée directement au jardin après les risques de gel. Dans les deux cas, c’est une bonne idée de faire tremper les graines dans l’eau tiède durant 24 heures avant le semis. Au jardin, les semis doivent être espacés de 15 cm, puis éclaircis aux 45 cm.

La tétragone est à maturité 50 à 60 jours après le semis, mais la récolte des extrémités de tiges peut se faire à partir du moment où le plant atteint 8 cm, ce qui en favorise la ramification. Les plants doivent être récoltés en entier avant les risques de gel. Les feuilles peuvent être consommées crues ou cuites.

Vous trouverez de semences de tétragone ici : 7 et 8

Tomatillo

La tomatillo ( Physalis oxocarpa) aussi appelée tomatille est une proche parente de la cerise de terre. Tout comme cette dernière, la tomatillo produit un fruit qui est entouré d’une enveloppe qui ressemble à du papier.

La tomatillo est une plante érigée dont la hauteur peut dépasser 1,5m. Son fruit, plus gros que celui de la cerise de terre, atteint 2 à 3 cm de diamètre. Il peut être vert, jaune ou pourpre.

On cultive la tomatillo à partir de semis intérieur effectués 10 à 12 semaines avant le dernier gel et la transplantation se fait après ce dernier. La tomatillo étant autostérile, il est nécessaire de cultiver au moins deux plants.

Les fruits sont à maturité 75 à 90 jours après la transplantation. On les consomme, entre autres, dans la célèbre salsa verde mexicaine.

Vous trouverez des semences de tomatillo ici : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8

Topinambour

Le topinambour (Helianthus tuberosus) est une plante légumière vivace dont on consomme les tubercules. On l’appelle parfois « artichaut de Jérusalem » ou « artichaut d’hiver » à cause de son goût qui rappelle celui de l’artichaut.

Très facile de culture, le topinambour peut même devenir envahissant, c’est pourquoi il doit être cultivé à l’extérieur du potager. D’ailleurs, lorsqu’il est bordé par la pelouse ou par des matériaux inertes, le risque d’envahissement est négligeable. Le topinambour peut être très utile comme brise-vent ou encore pour camoufler une clôture ou le tas de compost.

On cultive le topinambour en plantant des tubercules au printemps à partir du moment où le sol peut être travaillé ou encore à l’automne.

Le topinambour est à maturité 120 jours après la plantation. La récolte peut se faire à l’automne après quelques gels ou encore au printemps. Quelques petits tubercules laissés en terre suffiront pour redémarrer la culture de la prochaine saison.

Vous trouverez des tubercules de topinambour dans un magasin d’alimentation naturelle près de chez vous.

Les semenciers

Pour en savoir plus sur la culture du panais, de la patate douce, de la rhubarbe de la roquette, de la tétragone, de la tomatillo et du topinambour, consultez Mon potager santé.


Video: Onagre, une racine au goût de.. jambon!