Intéressant

Parc national de l'Aspromonte - Calabre

Parc national de l'Aspromonte - Calabre


PARC NATIONAL DE L'ASPROMONTE

Le parc national de l'Aspromonte est situé dans la province de Reggio de Calabre et a été créé avec la résolution CIPE du 5 août 1988.

Le parc national de l'Aspromonte, d'une superficie totale de 78 520 hectares, se situe entièrement dans la région de la Calabre (province de Reggio Calabria) et certaines zones du parc actuel de Calabre en font partie, ainsi que la réserve naturelle biogénétique nationale de Cropani Micone.

Il est principalement composé d'un massif cristallin, il a des morphologies différentes selon les pentes. Le lac Costantino et la vallée du torrent Ferraina font partie du territoire du parc.


Parc national de l'Aspromonte

le Parc national de l'Aspromonte est un parc national qui s'élève dans la ville métropolitaine de Reggio Calabria, tirant son nom du massif de l'Aspromonte.


PARC NATIONAL DE L'ASPROMONTE

Le parc national de l'Aspromonte, caractérisé par une énorme biodiversité animale et végétale, réserve à ses visiteurs des sentiers fascinants à travers une nature préservée et des itinéraires historiques et culturels évocateurs.
Le territoire du parc est situé dans la province de Reggio de Calabre et tire son nom du massif de l'Aspromonte, qui signifie candide, blanc et remonte aux populations grecques de la côte ionienne qui admiraient les formations de montagnes blanches du massif.

Le territoire du Parc est donc situé entre la mer Ionienne et la mer Tyrrhénienne, dont il est très proche, et de ses sommets l'Etna et les îles Éoliennes sont parfaitement visibles. Les parois rocheuses escarpées délimitent des vallées étroites et suggestives, animées par des ruisseaux qui, au cours du trajet, se transforment en cascades fascinantes.
Entre la mer et le massif, il y a presque toujours une étroite bande de terre, tronquée en certains points par des promontoires enchanteurs surplombant la mer, parmi lesquels le plus spectaculaire est sans aucun doute le Monte S. Elia. Le lac Rumia et le lac Costantino offrent des vues suggestives respectivement près de Gambarie et dans la vallée de Bonamico.

Dans le Parc National de l'Aspromonte, c'est la nature qui règne en maître, avec des sommets atteignant 2000 mètres et une grande variété d'espèces végétales qui génèrent une large biodiversité, grâce aussi à des conditions climatiques particulièrement favorables. Vous pouvez rencontrer des lauriers roses et des tamaris mais vous pouvez également voir le peuplier noir, le saule et l'aulne noir, grâce à la présence nombreuse et abondante de ruisseaux. Il est facile de se retrouver dans de magnifiques forêts de hêtres, mais la nature spectaculaire des immenses et sublimes pinèdes est due au pin mélèze, arbre emblématique de l'Aspromonte.
La bergamote est également cultivée dans cette région, un agrume particulièrement rare et parfumé, dont les essences sont connues, et qui ne prend racine que dans certaines parties de la Calabre.

Le parc abrite également de nombreuses espèces animales qui trouvent l'habitat idéal dans l'Aspromonte, comme le loup, qui a choisi la montagne de l'Aspromonte comme refuge, mais aussi le chat sauvage, le loir, le sanglier et l'écureuil noir. Il n'est pas difficile d'admirer des renards, des lièvres, des blaireaux, des hérissons, des martres et des martres.

Le parc national de l'Aspromonte regorge de paysages magnifiques et évocateurs, de sentiers qui flanquent des panoramas vastes et variés et qui permettent de traverser des zones où la mer et les montagnes semblent si proches qu'elles semblent être un environnement unique. L'exploration au cœur de l'Aspromonte offre la possibilité de parcourir des itinéraires fascinants, du plus confortable au plus long et au plus aventureux, en parfaite symbiose avec la nature et l'extraordinaire paysage environnant.
En marchant le long des sentiers, il est possible de traverser l'ensemble de l'Aspromonte et d'étendre votre regard sur les différentes beautés naturelles, des chutes d'eau aux vallées étroites, des monuments historiques aux petits villages et aux nombreuses agglomérations rocheuses. Ceux qui aiment la nature ne peuvent manquer d'être impressionnés par les immenses forêts d'arbres centenaires et, encore une fois, par les raretés de la faune comme le chevreuil, qui grâce à l'Aspromonte Park Authority est revenu vivre dans ces bois.
En plus des sentiers naturels qui permettent de longues promenades relaxantes, pour ceux qui aiment les sports de plein air, il est possible d'atteindre des points panoramiques à couper le souffle en VTT ou à cheval et le long de sentiers bien adaptés au trekking, où les passionnés peuvent profiter de la promenade immergée dans le vert de la nature. Le parc regorge de magnifiques sentiers naturels, dont certains sont adaptés au cyclisme ou à l'équitation, au ski et au canyoning.

De nombreux atouts historiques, artistiques et archéologiques sont cachés dans les petits villages de la zone du parc qui méritent d'être visités. Les villages anciens conservent tout le charme du passé, avec les systèmes urbains caractéristiques formés par de petites maisons attachées les unes aux autres et des rues étroites, de petites places, des églises anciennes, des palais nobles et des vues panoramiques fascinantes.
Pentedattilo, un village semi-abandonné, est dominé par les cinq pinacles de grès semblables à cinq doigts qui ont donné naissance au nom.
Bova, une ville en position panoramique, dominée par les vestiges d'un château, possède un beau centre historique où vous pourrez visiter la cathédrale, l'église byzantine du Saint-Esprit, le palais Mesiani, la basilique de San Leo. Gallicianò est le village qui préserve le mieux la langue et les traditions grecques, même en matière de musique et de gastronomie.
Gerace, charmante ville, précieux trésor culturel, a gardé le centre historique inchangé, plein d'églises, de bâtiments d'époque et de chambres, autrefois maisons ou boutiques, creusées directement dans la roche.
Stilo, rempart de la Calabre byzantine, a une histoire qui a commencé à l'époque des colonies grecques du sud de l'Italie rendue encore plus fascinante par l'implantation sur son territoire de nombreux «degrés» de monachisme oriental, dont le principal témoignage est le catholique. Église de plan carré avec trois absides orientées à l'est et cinq coupoles, elle a été construite par les moines basiliens qui avaient trouvé refuge contre les persécutions en Calabre.
Monasterace, le Kaulon grec, possède un immense parc archéologique avec des découvertes de la ville antique. Le village actuel a été construit sur les vestiges d'un château médiéval.
La région de Grecanica conserve encore des caractères forts de la Magna Graecia et de la civilisation byzantine, surtout grâce à la préservation du grec de Calabre, un idiome qui est classé comme un dialecte du grec ancien.

Africo, Antonimina, Bagaladi, Bova, Bruzzano Zeffirio, Canolo, Cardeto, Careri, Ciminà, Cinquefrondi, Cittanova, Condofuri, Cosoleto, Delianuova, Gerace, Mammola, Molochio, Oppido Mamertina, Palizzi, Platecoì, Reggio Calabria, Roccafhorte del Grudi , Samo, San Giorgio Morgeto, San Lorenzo, San Luca, San Roberto, Sant'Agata del Bianco, Sant'Eufemia d'Aspromonte, Santa Cristina d'Aspromonte, Santo Stefano in Aspromonte, Scido, Scilla, Sinopoli, Staiti, Varapodio


Ville métropolitaine de Reggio de Calabre

Le parc national de l'Aspromonte est un parc national situé dans la ville métropolitaine de Reggio de Calabre, tirant son nom du massif de l'Aspromonte.

Suite à la loi-cadre sur les aires protégées (6 décembre 1991), le périmètre du parc a été envisagé, défini en 1994 (qui considérait un territoire d'environ 76000 hectares) ainsi que le découpage en zones: le plan de régulation, envisagé en 2003, a été approuvé en 2007.

Un périmètre ultérieur a porté les dimensions du parc national de l'Aspromonte aux 64 153 hectares actuels. Le territoire du parc tire son nom du massif de l'Aspromonte, qui signifie candide, blanc et remonte aux populations grecques de la côte ionienne qui admiraient les formations de montagnes blanches du massif. Le territoire du Parc est donc situé entre la mer Ionienne et la mer Tyrrhénienne, dont il est très proche, et de ses sommets l'Etna et les îles Éoliennes sont parfaitement visibles. Dans le Parc National de l'Aspromonte, c'est la nature qui règne en maître, avec des sommets atteignant 2000 mètres et une grande variété d'espèces végétales qui génèrent une large biodiversité, grâce aussi à des conditions climatiques particulièrement favorables. Il y a des lauriers roses et des tamaris mais il est également possible d'observer le peuplier noir, le saule et l'aulne noir, grâce à la présence nombreuse et abondante de cours d'eau. Il est facile de se retrouver dans de merveilleuses forêts de hêtres, mais la spectaculaire et sublime pinède est due au pin mélèze, arbre emblématique de l'Aspromonte.

Le parc abrite également de nombreuses espèces animales qui trouvent l'habitat idéal dans l'Aspromonte, comme le loup qui a choisi la montagne Aspromontana comme refuge, mais aussi le chat sauvage, le loir, le sanglier et l'écureuil noir. Il n'est pas difficile d'admirer des renards, des lièvres, des blaireaux, des hérissons, des martres et des martres. En plus des sentiers naturels qui permettent de longues promenades relaxantes, pour ceux qui aiment les sports de plein air, il est possible d'atteindre des points panoramiques à couper le souffle en VTT ou à cheval, en ski et en canyoning. De nombreux atouts historiques, artistiques et archéologiques sont cachés dans les petits villages présents dans la zone du parc, qui méritent d'être visités. Les villages anciens conservent tout le charme du passé, avec les systèmes urbains caractéristiques formés par de petites maisons attachées les unes aux autres et des rues étroites, de petites places, des églises anciennes, des palais nobles et des vues panoramiques fascinantes. Pentedattilo, un village semi-abandonné, est appelé par les cinq pinacles de grès semblables à cinq doigts qui ont donné lieu à ce nom. Bova, une ville en position panoramique, dominée par les vestiges d'un château, possède un beau centre historique où vous pourrez visiter la cathédrale, l'église byzantine du Saint-Esprit, le palais Mesiani et la basilique de San Leo.

Gallicianò est le village qui préserve le mieux la langue et les traditions grecques, même en matière de musique et de gastronomie. Gerace, charmante ville, précieux trésor culturel, a gardé le centre historique inchangé, plein d'églises, de bâtiments d'époque et de chambres, autrefois maisons ou boutiques, creusées directement dans la roche.

Stilo, rempart de la Calabre byzantine, a une histoire qui a commencé à l'époque des colonies grecques du sud de l'Italie rendue encore plus fascinante par l'implantation sur son territoire de nombreux «degrés» de monachisme oriental, dont le principal témoignage est le catholique. Église de plan carré avec trois absides orientées à l'est et cinq coupoles, elle a été construite par les moines basiliens qui avaient trouvé refuge contre les persécutions en Calabre. Monasterace, le Kaulon grec, possède un immense parc archéologique avec des découvertes de la ville antique. Le village actuel a été construit sur les vestiges d'un château médiéval. La région de Grecanica conserve encore des caractères forts de la Magna Graecia et de la civilisation byzantine, surtout grâce à la préservation du grec de Calabre, un idiome qui est classé comme un dialecte du grec ancien. Les communes qui relèvent du territoire du parc sont: Antonimina, Bagaladi, Bova, Bruzzano Zeffirio, Canolo, Cardeto, Careri, Ciminà, Cinquefrondi, Cittanova, Condofuri, Cosoleto, Delianuova, Gerace, Mammola, Molochio, Africo, Oppido Mamertina, Palizzi, Platì, Reggio Calabria, Roccaforte del Greco, Roghudi, Samo, San Giorgio Morgeto, San Lorenzo, San Luca, San Roberto, Sant'Agata del Bianco, Sant'Eufemia d'Aspromonte, Santa Cristina d'Aspromonte, Santo Stefano in Aspromonte, Scido, Scilla, Sinopoli, Staiti, Varapodio.

Parc national de l'Aspromonte

Itinéraires et itinéraires

L'Aspromonte regorge de paysages magnifiques et évocateurs, de sentiers qui flanquent des panoramas vastes et différents et qui permettent de traverser des zones où la mer et les montagnes semblent si proches qu'elles semblent ne faire qu'un. Le long des sentiers, il est possible de traverser tout l'Aspromonte et d'étendre votre regard sur les différentes beautés naturelles, des chutes d'eau aux vallées étroites, des monuments historiques aux petits villages et aux nombreuses agglomérations rocheuses. Ceux qui aiment la nature ne peuvent manquer d'être impressionnés par les immenses forêts d'arbres séculaires et, encore une fois, par les raretés de la faune comme le chevreuil, qui grâce à l'Aspromonte Park Authority est revenu vivre insaisissable dans nos bois.

Ancienne voie des Grecs

Mammola - Rivière Torbido - Col de Sella - Sanctuaire de San Nicodemo - Col de Limina

  • Temps de voyage: 4 heures
  • Poteau indicateur: marqué n ° 101

L'ancien sentier des Grecs (n 101) correspond à l'itinéraire Mammola - Torbido River - Passo Sella - Sanctuary San Nicodemo - Passo Limina nécessite 3-4 heures de marche.

De Mammola, empruntez le chemin de terre qui longe le torbido et qui vous permet de rejoindre Passo Sella (c'était la seule voie de communication pour les anciens peuples de Locride et de la Piana di Gioia Tauro). Nous nous dirigeons ensuite vers le plateau "Fossi di San Nicodemo", où se trouve le sanctuaire de San Nicodemo del Bosco (703 m). Une route naturelle confortable mène d'ici au Passo della Limina, à 822 mètres d'altitude.

De Bova à Delianuova

  • Poteau indicateur: marqué rouge-blanc-rouge et n ° 128

Encore des signes du passé et des explosions de la nature sont les protagonistes sur le chemin qui va de Bova à Delianuova (panneau de signalisation rouge-blanc-rouge et n 128). L'itinéraire permet, avec 2 à 4 jours de marche, de traverser l'Aspromonte du côté ionien au côté tyrrhénien. Les habitants de la colonie grecque de Délia ont gravi la montagne pour s'installer dans des zones plus protégées des attaques de la mer. Certains se sont installés à Bova, d'autres ont traversé la crête pour fonder Paracorio, près de Pedavoli. Ces derniers centres habités caractérisent aujourd'hui l'important centre de Delianuova, qui surplombe la plaine de Gioia Tauro et la mer Tyrrhénienne. Le chemin tracé par les habitants de Delia a servi jusqu'au milieu du XIXe siècle à favoriser les contacts et les échanges entre les habitants de Bova et ceux de Pedavoli, notamment à l'occasion de leurs fêtes patronales respectives. Maintenant qu'il y a des chaussées, ce chemin reprend vie avec toute son histoire pour les passionnés de montagne.

De Gambarie à Montalto

  • Temps de voyage: 9 heures
  • Poteau indicateur: marqué rouge-blanc-rouge et n ° 205

Le chemin qui mène de Gambarie à Montalto (panneau rouge-blanc-rouge et n 205, durée 9 heures pour l'aller et le retour) part de la route nationale 183, à 300 mètres de la Piazza Mangeruca. Il monte à la source Acqua della Face et à Piazza Nino Martino, puis redescend vers la localité de Caddeo puis remonte vers les clairières de Materazzelli, et conduit finalement au pied de Montalto. Le sommet de ce dernier, qui domine tout l'Aspromonte, est accessible par un trajet légèrement en montée et se caractérise par une statue du Rédempteur et une rose des vents tout aussi frappante, toutes deux en bronze.

De Samo à Montalto

  • Poteau indicateur: marqué rouge-blanc et n ° 116

La route de Samo à Montalto (sentier rouge-blanc en 116), qui relie la côte orientale de l'Aspromonte à son plus haut sommet, est dédiée aux amoureux de la nature et surtout à ceux qui sont fascinés par les traces que l'homme a laissées au cours des siècles avec son travail et son histoire.

La première usine de Samo a été construite par une population d'origine grecque près de la côte, la zone habitée a ensuite été déplacée vers l'intérieur des terres pour mieux la défendre des raids maritimes. Après le 15ème siècle il prit le nom de Precacore détruit par le tremblement de terre de 1783 puis reconstruit, il fut abandonné après le tremblement de terre de 1908 et reconstruit un peu plus en aval, où il se trouve actuellement. Depuis 1911, son nom est revenu à Samo. Les ruines de Precacore sont situées non loin de la côte: sur un pic à environ 400 mètres d'altitude, entre la rivière La Verde et la vallée de Santa Caterina. Le chemin de Montalto, qui peut être parcouru en deux jours, traverse des paysages presque irréels, composés de falaises et de ravins, de vallées profondes et de rivières tumultueuses, de pics ensoleillés et de bois si denses que la lumière les pénètre à peine.

Du barrage de la Menta aux chutes de Menta - Amendolea

Pour aller du barrage sur la Menta aux cascades de Menta-Amendolea (rossobianco - rouge et n 116, durée 4 heures pour l'aller et le retour), il faut traverser la rivière Menta et remonter un chemin de terre jusqu'à une fourche . Après avoir tourné à droite, continuez pour atteindre une pente puis descendez jusqu'à un pic, et continuez à tourner à gauche le long du chemin le long de la colline. Quelques centaines de mètres de plus et les chutes d'eau apparaissent. Le chemin est l'un des plus battus même s'il n'a pas Gambarie comme point de départ. La raison réside dans la brièveté du chemin et dans le merveilleux spectacle offert par les chutes. A leur base, la piscine naturelle vous invite à plonger aux jours les plus chauds.

Monte dell'Orgiata - Roches S. Pietro - Pietra Cappa

  • Départ: Monte dell'Orgiata (603 m)
  • Temps de voyage: 4 heures
  • Poteau indicateur: marqué n ° 112

L'itinéraire Monte dell'Orgiata - Rocce S. Pietro - Pietra Cappa est marqué par le numéro 112 et peut être parcouru en 4 heures. En quittant le Monte dell'Orgiata (603 m), facilement accessible depuis Natile, vous arrivez par un chemin muletier jusqu'aux rochers de S. Pietro (ici vous pouvez trouver d'anciens lits creusés dans la roche par des ermites basiliens). En montant vers le plateau de Livadoce, vous traversez le chemin venant de S. Giorgio (dans la zone de ce centre il y a les restes d'une église médiévale) puis tournez à droite. Nous nous dirigeons donc vers Pietra Cappa, traversant une chênaie jusqu'à atteindre le château de S. Giorgio (677 m). Suivez ensuite la piste qui monte vers Serro Alto et, une fois que vous avez traversé la route qui vient de Natile, descendez à droite vers le point de départ.

Platì - Piano Alati - Aria del Vento - Platì

  • Temps de voyage: 5 heures
  • Poteau indicateur: marqué n ° 111

L'itinéraire circulaire assez exigeant Platì - Piano Alati - Aria del Vento - Platì (chemin n ° 11) dure 5 heures. En quittant l'agglomération de Platì, suivre la piste en direction de la localité de Palumbo puis continuer vers Passo Sava, en longeant le torrent de Platì et en traversant les bois de chênes verts et de farnetto. Après avoir traversé la fiumara, remontez le long du chemin jusqu'au Piani Alati (1000 m). Ici, la piste se connecte à la forêt, tourne à droite et traverse des bois de hêtres denses jusqu'au pic Aria del Vento (1204 m). Pour revenir, emprunter le chemin muletier qui descend vers Platì qui rejoint le chemin de l'aller près de la source de Corato.

Samos - Precacore - Gorges de la Verde - Palecastro

  • Temps de voyage: 4 heures

D'intérêt historique et paysager, l'itinéraire circulaire Samo - Precacore - Gole La Verde - Palecastro nécessite 3-4 heures de marche. De Samo, vous atteignez le pont de Santa Caterina, traversez-le et montez jusqu'à la fontaine Rocca, puis prenez le chemin à gauche qui mène aux ruines de Precacore. Montez jusqu'à la petite église de S. Giovanni et continuez à travers les broussailles et les bois méditerranéens en direction de Giulia. D'abord vous atteignez le plateau de Molia puis le pic de roches appelé "Prachi" et "Timpa di don Brazzito" de ce dernier vous pourrez admirer les gorges de la rivière La Verde. Remontez pour emprunter le chemin muletier qui mène à Palecastro. De là, prenez l'allée qui descend vers la vallée de Santa Caterina et continuez sur la route goudronnée qui monte jusqu'à Samo.

Chemin bleu

De Gambarie à Piazza Nino Martino

  • Temps de voyage: 6 heures
  • Poteau indicateur: marqué bleu et 207

Le chemin qui va de Gambarie à Piazza Nino Martino s'appelle le Chemin Bleu (panneau bleu et n 207, durée 6 heures pour l'aller et le retour). Il coïncide avec les sentiers rouge et jaune jusqu'à Piani Quarti, puis monte à droite vers la montagne, et se jette dans les bois par un chemin facile qui, après quelques centaines de mètres, mène à la Piazza Nino Martino. De là, vous pourrez admirer des vues enchanteresses sur Montalto, la Sicile et l'Etna. Après avoir dépassé la Piazza Nino Martino, l'itinéraire descend vers le sud-ouest en direction de la source Acqua della Face et continue vers Punta Scirocco et Gambarie. Nino Martino était un brigand redouté du XVIIe siècle et ses actes ont semé la terreur jusque dans la ville de Reggio. Selon une légende, pendant de nombreuses années, chaque voyageur a laissé tomber une pierre à l'endroit où le hors-la-loi est tombé, ce qui a fini par donner vie à cette étrange agglomération de roches qui caractérise aujourd'hui la Piazza Nino Martino.

Chemin des arbres. d'une petite graine à de grandes branches vers le ciel

  • Départ: Centre des visiteurs de l'Observatoire
  • Difficulté: Rien

Les arbres du centre d'accueil des anciennes pépinières forestières de loc. Cucullaro di Santo Stefano à Aspromonte devient un chemin botanique intéressant: "Le chemin des arbres. De la petite graine aux grandes branches vers le ciel". Le parcours s'ajoute à l'observatoire de la biodiversité, à l'espace aménagé pour la mini-escalade, au mini-circuit VTT, à l'aire de camping et aux ateliers et initiatives prévus par l'association qui gère la structure pour l'été.

Des graines plantées il y a quelques décennies par les forestiers, sont nés de grands arbres, en partie typiques de l'Aspromonte mais aussi d'autres espèces exotiques du monde entier comme les séquoias. L'itinéraire se déroule en 8 étapes: il part du centre des visiteurs de l'observatoire, se poursuit jusqu'aux "terrasses" et à la zone de reconnaissance, jusqu'à ce qu'il se termine dans l'aire de jeux.

Le parcours pédagogique se compose de panneaux bilingues (italien et anglais), où il est possible de connaître la biographie des espèces et les caractéristiques botaniques qui accompagnent la vue directe des arbres présents le long du chemin. Dans les huit étapes, il est possible d'examiner jusqu'à 21 espèces d'arbres telles que le sapin blanc, le pin Laricio, des spécimens de châtaignier, de peuplier et de chêne vert, de mélèze et d'Ontani, un spécimen de marronnier d'Inde longe une rangée de Chamachjparis, tandis que sur le côté droit il y a une grande zone qui en été est utilisée par des groupes de scouts comme camping où de petits groupes de spécimens de noisetier, d'acacia, de cyprès et de séquoias insistent, vous trouverez sur le côté droit une rangée de bouleaux bordant un forêt de pins, et enfin vous pourrez voir des arbres de houx, de hêtre, de tilleul sauvage ainsi qu'un spécimen de noyer et une rangée de sapin de Douglas.

Chemin de la Brigante

  • Longueur: 120 kilomètres
  • Poteau indicateur: marqué rouge-blanc-rouge et n ° 206

Les 120 km qui vont de Gambarie à Serre prennent le nom de Chemin de Brigante car, à l'époque de la Magna Graecia et de la colonisation romaine, ils étaient un chemin battu par les rebelles, les fugitifs et les bandits. Même avant cela, c'était un itinéraire très suivi par les populations sicaniennes et bruzio-lucane, pour voyager le long de la péninsule calabraise. Le sentier (panneau rouge-blanc-rouge et n 206) se développe le long de la crête des Apennins au nord et est d'une importance naturaliste et historique. Le spectacle enchanteur offert par la nature, par exemple avec les cascades du Marmarico, alterne avec de petits signes laissés par l'homme, tels que les vestiges de fortifications datant de 72-71 avant JC, et d'autres traces plus évidentes telles que la Certosa di Serra S Bruno et la Cattolica di Stilo. Cela prend 6-8 jours de marche.

Chemin jaune

De Gambarie aux Piani di Melia

  • Temps de voyage: Huit heures
  • Poteau indicateur: marqué jaune et 208

Pour rejoindre le Piani di Melia depuis la Gambarie, suivez le Chemin Jaune (panneau jaune et n 208, durée 8 heures, pour l'aller et le retour). Il faut d'abord suivre le chemin rouge jusqu'à Piano Vadi, puis continuer tout droit en direction de la source Acqua del Monaco et du suggestif Passo delle due Fiumare. Vous rejoignez alors un chemin de terre qui mène facilement aux Piani di Melia, qui sont situés à proximité des forêts de pins les plus célèbres de l'Aspromonte: celles des Piani di Carmelia. Pour revenir à Gambarie vous pouvez continuer vers le sud, traverser la rivière Cervo, remonter jusqu'au Puntone dell'Albara puis redescendre jusqu'au pont qui porte le même nom. Après avoir traversé le pont, le chemin rejoint le côté gauche du tronçon déjà parcouru à l'aller.

Chemin Italie

  • Panneaux indicateurs: marqués rouge-blanc-rouge, initiales SI et n 133

Le Sentiero Italia est un chemin qui relie le sud et le nord de l'Italie: c'est environ 5000 km à parcourir à pied en 350 étapes. Il permet de faire connaissance avec une nation composée de paysages rares et de centres habités pittoresques, ignorés du tourisme conventionnel. À Aspromonte, le Sentiero Italia part de Reggio de Calabre et touche Gambarie, Polsi, le lac Costantino, S. Luca, Pietra Cappa et Zervò. Les sections sont praticables chacune avec trois à sept heures de marche.

Chemin rouge

De Gambarie au mausolée Garibaldi

  • Temps de voyage: 5 heures
  • Poteau indicateur: marqué en rouge et n ° 209

De Gambarie au mausolée Garibaldi l'itinéraire s'appelle le Chemin Rouge (panneau rouge et n 209, durée 5 heures pour l'aller et le retour). Il se déroule sans difficultés à travers les bois de pins et de hêtres, qui laissent parfois place à des clairières caractéristiques dans lesquelles le vert des fougères et le jaune des genêts prédominent en été. En chemin, il y a des ruisseaux et des sources. Vous partez de la route nationale 183, à quelques centaines de mètres de Gambarie, et descendez jusqu'à la rivière Saltolavecchia, traversez-la et continuez jusqu'à arriver près de Piano Vadi. De là, vous descendez progressivement dans la vallée jusqu'à atteindre, près de Serra Petrulli, dans une forêt de pins centenaire où les soldats piémontais ont blessé Garibaldi et où aujourd'hui le mausolée contient des reliques qui commémorent le héros.

À environ un kilomètre, diverses trattorias proposent des rafraîchissements.

Chemin vert

De Gambarie à Monte Basilicò

  • Temps de voyage: 5 heures
  • Poteau indicateur: marqué vert et no 210

Le chemin qui va de Gambarie au Monte Basilicò s'appelle le Chemin Vert (panneau vert et n 210, durée 5 heures pour l'aller et le retour). La montagne, dont les pentes deviennent vertes au printemps, donne au randonneur un silence absolu et une lumière irréelle. Le chemin part de la route nationale 183, à 200 mètres de la Piazza Mangeruca, et au bout d'un moment, il monte à droite sur les pentes du Monte Scirocco. Il continue en montée vers Monte Nardello, puis après l'Auberge de Jeunesse, il tourne à droite pour traverser entièrement le Monte Basilicò, le royaume incontesté des hêtres et des sapins. En aval, près de Tre Aie, le parcours se termine par un chemin de terre qui ramène à Gambarie.

English Path - Sur les traces d'Edward Lear

Dans l'Aspromonte grec, un chemin qui a connu un certain succès il y a vingt ans est en train de renaître, le sentier anglais, de Pentedattilo à Staiti en 7 jours de marche, soit 115 km au total. On l'appelle ainsi car il retrace les pas qu'en 1847 le voyageur et peintre anglais Edward Lear racontait dans son journal d'un voyage à pied, récit de ses pérégrinations dans le sud de la Calabre, publié à Londres en 1852. Ses voyages, non seulement décrits mais aussi illustrés par des aquarelles, ils émanent une forte suggestion, dans ces terres spéciales, faites de rivières, de cultures de bergamote et de petits villages qui conservent encore les traditions grecques.

Site Internet: www.sentierodell 'Inglese.it

Le chemin du Tracciolino

Le "Sentiero del Tracciolino", dont le chemin est situé à mi-hauteur du versant nord-est de la montagne, est inclus dans les sentiers de la nature de la Calabre et constitue avec son itinéraire surplombant la mer de la Costa Viola, une attraction pour les touristes. Le sentier Tracciolino, suspendu entre la mer Tyrrhénienne et les dernières extensions montagneuses du parc national de l'Aspromonte, traverse l'un des tronçons les plus intacts et évocateurs de la côte calabraise. Le parcours de randonnée traverse les couleurs intenses et les parfums du maquis méditerranéen et offre un panorama spectaculaire: à l'horizon les îles Éoliennes avec le profil de Stromboli au premier plan, au sud-ouest la puissante silhouette de l'Etna au-delà du détroit de Messine , et au nord la plaine de Gioia Tauro, au-delà de laquelle se détache la silhouette de Capo Vaticano. Tout au long du chemin, vous pourrez admirer des criques romantiques et des plages dressées comme des perles parmi les falaises d'en haut. Comme ceux de Marinella, San Sebastiano, Cala del Leone et Cala Janculla, plusieurs fois récompensés du titre de Pavillon Bleu et inclus par Legambiente parmi les dix plus belles plages d'Italie.

Anneau de capot en pierre

Suivez l'anneau de Pierre du Cap cela signifie catapulter dans la vallée des grandes pierres où des rochers géants dessinent le côté est du parc national de l'Aspromonte. Un territoire rude caractérisé par des rivières, des châtaigniers millénaires et des grottes rocheuses habitées depuis l'Antiquité par des moines basiliens. Le côté est du parc national de l'Aspromonte est caractérisé par la présence d'énormes rochers rocheux aux formes vraiment curieuses. La reine est certainement Pietra Cappa. Le monolithe, à la frontière entre San Luca et Careri, est élevé 140 mètres et occupe une superficie de quatre hectares de terrain. Son nom a des origines très anciennes. Dans certains documents médiévaux, il est mentionné comme Pierre "Gauca" c'est-à-dire de la pierre creuse. Un toponyme qui distingue toute la vallée de la Grandi Pietre, pleine de grottes fréquentées dans l'Antiquité par les moines basiliens. De nombreux tournent autour de la naissance de Pietra Cappa légendes. Le plus connu raconte que Jésus, arrivé au pied de l'Aspromonte avec ses disciples, leur a demandé de ramasser des pierres pour faire pénitence. Pierre n'a ramassé qu'un petit caillou et quand Jésus a transformé les rochers collectés en pains fumants, il a compris la leçon. Il a laissé cette pierre là pour se souvenir de son erreur, puis l'a touchée avec un doigt, la faisant tellement monter qu'elle s'est transformée en un rocher géant. L'histoire du monolithe est également liée au mystère de la Chevaliers templiers. On dit que la zone dans laquelle se trouve Pietra Cappa était la maison de la dixième Légion Fretense, dans laquelle le légionnaire qui a percé le côté de Jésus avec une lance était militant.

Pour y arriver, deux alternatives:

  1. au départ du péage de San Giorgio, laisser la voiture à environ 3 Km
  2. commencer le chemin depuis le village de Natile Vecchio, faire un arrêt avant Roches de San Pietro puis continuez vers Pietra Cappa.


Parc national de l'Aspromonte

Parc national de l'Aspromonte est situé dans la partie sud des Apennins, en Calabre, en Italie.

Le parc se trouve près de la mer et comprend des sommets de montagne atteignant presque les 2000 mètres d'altitude (Montalto mesure 1 955 m).

Le territoire du parc, traversé par plusieurs cours d'eau, est peuplé d'espèces importantes telles que le loup italien, le faucon pèlerin, le hibou grand-duc et l'autour des palombes. La majeure partie du territoire est dominée par des forêts de hêtres, de sapins argentés, de pins noirs, de chênes verts, de châtaigniers et de maquis méditerranéens. A couple of rare species live here: Bonelli's eagle and a tropical fern, Woodwardia radicans.

Surrounded by the Mediterranean, the park is also rich in historical, artistic and archaeological value.

  • Yearbook of the Italian Parks 2005, edited by Comunicazione in association with Federparchi and the Italian State Tourism Board ISBN88-7585-011-9

This Italian location article is a stub. You can help Wikipedia by expanding it.

This article related to a protected area in Europe is a stub. You can help Wikipedia by expanding it.


Parco Nazionale dell’Aspromonte

Nel cuore della regione Calabria, dove il mare e i monti si uniscono, nasce il Parco Nazionale dell’Aspromonte: oltre 76.000 ettari di territorio caratterizzato da boschi, una grande e rara varietà di specie animali e vegetali e numerose testimonianze storiche e artistiche.

Il Parco è situato tra il Mar lonio e il Tirreno. Il Massiccio dell’Aspromonte ha diverse vette che sfiorano i 2000 metri: la più alta è rappresentata dal Montalto: 1955 m di altezza. Ripide pareti rocciose delimitano strette e suggestive vallate con da torrenti che, durante il tragitto, si trasformano in affascinanti cascate.
Fra il mare e il massiccio, resta spesso soltanto uno stretto lembo di terra, intervallato in certi punti da incantevoli promontori a picco sul mare. A volte la sottile striscia di terra si allarga, come nel caso della Piana di Gioia Tauro, la più ampia pianura della Calabria.

All’interno del Parco nazionale dell’Aspromonte, la presenza dei boschi è notevole: infatti, si estendono per circa 40.000 ettari e ricoprono il Parco fino alle quote più alte, rappresentando uno dei grandi patrimoni naturalistici del Parco.

Il Parco Nazionale dell’Aspromonte è compreso nel territorio di ben 37 comuni della provincia di Reggio Calabria: Africo, Antonimina, Bagaladi, Bova, Bruzzano Zeffirio, Canolo, Cardeto, Careri, Ciminà, Cinquefrondi, Cittanova, Condofuri, Cosoleto, Delianuova, Gerace, Mammola, Molochio, Oppido Mamertina, Palizzi, Platì, Reggio Calabria, Roccaforte del Greco, Roghudi, Sant’Eufemia d’Aspromonte, Sant’Agata del Bianco, Santa Cristina d’Aspromonte, Samo, San Giorgio Morgeto, San Lorenzo, San Luca, San Roberto, Santo Stefano in Aspromonte, Scido, Scilla, Sinopoli, Staiti, Varapodio.

L’attuale parco deriva dalla sezione aspromontana del Parco Nazionale della Calabria (esistito dal 1968 al 2002).
Fin dal 1979 si era discusso della possibilità di creare in territorio aspromontano, un Parco Nazionale distinto da quello della Calabria. Questo accadde 10 anni dopo con l’istituzione del Parco Nazionale dell’Aspromonte che è il 6° parco nazionale ad essere stato istituito in Italia.

Il Parco Nazionale d’Aspromonte gode di una ricchezza faunistica straordinaria grazie alla varietà ambientale del suo territorio. La fitta vegetazione e la presenza di un clima prevalentemente mediterraneo, favoriscono la presenza di molte specie animali che trovano nell’Aspromonte il loro habitat ideale.

Le condizioni climatiche e l’estensione dal litorale tirrenico a quello ionico, creano le condizioni ideali anche per la presenza di una grande varietà di specie vegetali.

Non solo la natura, ma anche le attività dell’uomo contribuiscono a rendere unico l’Aspromonte. In particolare, l’artigianato è fiorente in molte sue espressioni e tramanda ai nostri giorni tecniche e sapienze antiche.
Anche la religiosità e il folklore fanno parte dei richiami che varcano nettamente i confini della Calabria. L’Aspromonte è sede di molti monasteri e santuari fra cui, degno di nota, quello di Polsi che richiama migliaia di fedeli ogni anno.

Sono presenti diversi Centri Visita del Parco, finalizzati all’informazione turistica e al suggerimento di percorsi ed itinerari per far scoprire la bellezza e la storicità dei luoghi, coinvolgendo dal punto di vista ambientale, storico e culturale. Propongono al visitatore attraverso i pannelli espositivi un percorso della storia, del territorio e delle genti che vi abitano.
Alcuni, come quelli di Bagaladi, Bova, Gerace e Mammola, si trovano all’interno dei centri abitati. Ad Africo, Cittanova, Delianuova, Sant’Eufemia d’Aspromonte, Oppido Mamertina e Santo Stefano in Aspromonte, i centri visita si trovano in località montane.
Le aree tematiche presentate dai dieci Comuni del Parco sono:

  • Bagaladi: Storia dell’olio d’oliva
  • Bova: Minoranze linguistiche
  • Gerace: Aspetti storici-culturali e archeologici della Magna Grecia
  • Mammola: L’archeologia industriale del Parco legata all’impiego dell’Acqua
  • Africo (località Carrà): L’opera di Umberto Zanotti Bianco
  • Cittanova (località Zomaro): Flora del Parco e Banca del seme
  • Delianuova (località Carmelia): La fauna del Parco
  • Sant’Eufemia d’Aspromonte (località Villaggio De Leo): Centro Ecologico Aspromontano
  • Oppido Mamertina (località Stoccato): Foresteria del Parco
  • Santo Stefano in A. (località Cucullaro): Osservatorio per la biodiversità – Fauna del Parco.

Il territorio del Parco Nazionale dell’Aspromonte è attraversato da numerosi sentieri, alcuni dei quali adatti a percorsi in bicicletta o a cavallo.

  • A Mammola: Sentiero dei Greci, Cascata di Salino o Schioppo di Salino, Geosito Miniera Macariace-Santuario San Nicodemo.
  • A San Luca: Lago Costantino, Sentiero da Montalto a Polsi.
  • A Condofuri e Bova: Sentiero da Amendolea a Bova.


Video: -Galasia-Mundu-Grancu. Naturalmente Calabria Trek-Asproserby